jeudi , 23 novembre 2017
<span style='text-decoration: underline;'>La majorité provoquée par des chiens errants</span>:<br><span style='color:red;'>1.220 cas de morsures recensés par les autorités sanitaires</span>
© D.R

La majorité provoquée par des chiens errants:
1.220 cas de morsures recensés par les autorités sanitaires

Le service de Prévention de la direction de la Santé et de la population, a recensé 1.220 cas de morsures depuis le début de l’année à Oran et dont la majorité des cas a été provoquée par des chiens errants (822), contre 271 par des chats et 115 par des rats.

Le même service a aussi dénombré 117 cas de conjonctivite causés par la dégradation des conditions d’hygiène. Le premier responsable de ce service affirme que cet état de fait est dû en particulier à une défaillance des mairies dans la collecte des ordures et la prévention de la population contre le risque infectieux. Il regrette que la dératisation ne se fasse plus dans les cités ce qui a pour conséquence une hausse de la population des rongeurs. Il est à noter que près de 120.000 morsures provoquées le plus souvent par des chiens, des chats et des rats, sont signalées annuellement dans notre pays. La rage continue de tuer en Algérie où on recense en moyenne 20 décès par an. Le nombre des morsures causées par des animaux errants, progresse à Oran en raison de la dégradation des conditions d’hygiène. La majorité des cas de morsures sont causés par des animaux errants (chiens, chats, chevaux…), mais il y a aussi l’apparition de plusieurs cas provoqués par des serpents et même des scorpions.

H. Maalem