jeudi , 23 novembre 2017
<span style='text-decoration: underline;'>Le directeur régional de l'AADL</span>:<br><span style='color:red;'>1.500 logements livrés avant la fin 2017</span>
© D.R

Le directeur régional de l'AADL:
1.500 logements livrés avant la fin 2017

L’Agence nationale d’amélioration et du développement du logement (AADL) compte livrer avant la fin de l’année en cours à Oran, un quota de 1.500 logements de type location-vente, a-t-on appris du directeur régional de cet organisme.

Ce quota de 1.500 logements, implantés entre Aïn El Beïda et Misserghine, au Sud Ouest d’Oran, pourraient être livrés avant la fin de l’année en cours si la cadence des travaux en cours serait maintenue , a expliqué à l’APS Abdelwahab Gadi. Le même responsable a rappelé qu’un programme notifié de 25.000 logements AADL est en cours de réalisation et que ces quotas sont répartis sur plusieurs sites, ceux d’Aïn El Beïda (Es-Sénia) et la nouvelle ville Ahmed Zabana , matérialisée par le nouveau pôle urbain de Misserghine. Lors de sa sortie mardi sur le site d’Aïn El Beïda, le wali d’Oran, Mouloud Chérifi, a souligné que toutes contraintes bloquant la concrétisation de cet ambitieux programme de 25.000 logements AADL ont été levées. Toutes les problèmes liées aux assiettes foncières ont été réglés y compris celui inhérent au projet 500 logements à Aïn El Beïda qui butait aux terres occupées indument par des agriculteurs , a assuré le chef de l’exécutif. Après avoir suivi les explications fournies sur les contraintes foncières auxquelles fait face le programme AADL dans certains sites, le wali a décidé le transfert des projets des 3.000 unités relevant du programme AADL 2 et non encore entamés au niveau des communes d’Arzew, Gdyel et Aïn El Turck vers le site de Misserghine. Ce dernier site dispose d’assiettes foncières suffisantes pour abriter ces projets, a-t-on indiqué.