lundi , 17 décembre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Sourds-muets </span>:<br><span style='color:red;'>1 500 policiers formés dans le langage des signes</span>
© D.R

Sourds-muets :
1 500 policiers formés dans le langage des signes

La police au service des citoyens. Ainsi, plus de 1 500 éléments de la police ont bénéficié d’une formation dans le langage des signes et ce, dans l’objectif de communiquer avec les malentendants et dans le souci d’apporter les meilleurs services à cette frange de la société.

Lors d’une conférence de presse organisée hier à l’école supérieure de la police d’Alger, à l’occasion de la Journée nationale des personnes handicapées, le commissaire Rachid Ghazali, sous-directeur du Centre national de prévention et de sécurité routière, a souligné l’importance qu’accorde la DGSN à cette frange de la société dans la cadre des mesures prises en leur faveur pour leur protection et la prise en charge de leurs préoccupations.
Il a tenu également à souligner que la DGSN met tout en œuvre d’une façon continue afin d’améliorer les conditions de vie de ces personnes et les insérer dans la société pour leur éviter tout fait d’isolement ou de marginalisation.
À noter que dans le cadre de la nouvelle politique de formation lancée par la DGSN pour laquelle 1 500 policiers sont initiés à une session de formation dans le langage des signes, notamment ceux chargé de l’accueil au niveau des sièges de la Sûreté de wilaya, des daïras et de la sûreté urbaine.
Cette initiative, selon le conférencier, s’ajoutait à celles de proximité et celles destinées au profit de la société visant à améliorer les prestations de toutes les catégories sociales notamment celles des personnes aux besoins spécifiques de manière à faciliter la communication avec eux.
Aujourd’hui, selon des estimations, le nombre de sourds-muets est à 170 000 sur l’ensemble du territoire national.
Alger: Noreddine Oumessaoud