vendredi , 20 septembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Depuis le début de la saison estivale</span>:<br><span style='color:red;'>12 morts par noyades enregistrées à Oran</span>
© Illustration

Depuis le début de la saison estivale:
12 morts par noyades enregistrées à Oran

Les maitres nageurs n’ont pas chômé durant cette saison des grandes chaleurs.

Tirant à sa fin, l’on fait état de 12 noyades enregistrées dont neuf baigneurs ont péri dans des plages interdites à la baignade. Les sapeurs pompiers, affectés à la surveillance des plages, ont fait face à d’innombrables situations. Dans le tas, plus de 1500 personnes ont été sauvées d’une mort certaine après avoir fait l’objet de noyades.
Comme ils ont assisté 2342 personnes en leur apportant secours sur place après que celles-ci ont été victimes des différentes situations malencontreuses en pleines plages. Dans ce bilan, l’on fait état de l’évacuation de 341 personnes vers les services hospitaliers des suites des complications de leur état de santé. En tout, 4267 interventions ont été opérées en faisant face à un flux important d’estivants estimé aux derniers chiffres à pas moins de 15 millions hommes, femmes, jeunes et moins et jeunes qui se sont rendus un peu partout dans les 34 plages autorisées à la baignade. En plus des noyades, l’hécatombe routière se poursuit un peu partout dans les routes du pays.
Aux derniers bilans, dix personnes ont trouvé la mort et 365 autres ont été blessées dans 294 accidents corporels enregistrés, du 6 au 12 août courant, par les services de la Sûreté nationale au niveau des zones urbaines.
Par rapport aux statistiques enregistrées la semaine dernière, le bilan des accidents de la route a connu une hausse sensible du nombre d’accidents (13 accidents), ainsi que celui des blessés (18 cas) et de décès (2 cas). Le facteur humain demeure la principale cause des accidents de la route (plus de 95%) en raison du non respect de la distance de sécurité, l’excès de vitesse et la fatigue, en sus d’autres facteurs liés à l’état du véhicule et l’environnement.
C’est du moins ce que l’on relève du terrible accident survenu récemment dans la commune de Boufatis située dans la wilaya d’Oran. Pas moins de six personnes ont perdu la vie dans une collision entre deux véhicules sur la route nationale N°13. Deux bébés figureraient parmi les victimes. Trois personnes blessées ont été transportées vers l’hôpital, indique la même source. Cet accident intervient au lendemain du carnage routier qui a coûté la vie à onze personnes dans la commune de Ouled Saber dans la wilaya de Sétif, suite à la collision entre un camion et un bus de transport de voyageurs de type Toyota Coaster. L’on dénombre, ainsi, dix sept décès en 24 heures dans les routes. Le terrorisme routier continue de faire des victimes quotidiennement sur nos routes.
Mohamed Aissaoui