dimanche , 16 juin 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Mascara </span>:<br><span style='color:red;'>13% des travailleurs étrangers non assurés</span>
Ph. D.R

Mascara :
13% des travailleurs étrangers non assurés

Treize pour cent (13%) des travailleurs  étrangers exerçant dans la wilaya de Mascara ne sont pas assurés, a annoncé  mardi un cadre de l’Agence locale de la Caisse nationale d’assurances  sociales (CNAS).

nimant un point de presse, lors d’une rencontre tenue au siège d e l’agence CNAS, Souilah Nouredine a rappelé que la wilaya de Mascara compte  actuellement 753 travailleurs de plusieurs nationalités exerçant dans  différents secteurs d’activités dont le bâtiment et l’habitat.
«98 d’entre eux ne sont pas déclarés auprès de la CNAS par leurs  employeurs», a indiqué le responsable. Dans ce contexte, il a rappelé les dispositions de la législation  nationale en matière de protection des droits des employés, dont les  étrangers, aux soins, aux congés de maladies et au droit à la retraite.
La CNAS a organisé une campagne de sensibilisation des employeurs sur la  nécessité de déclarer leurs employés étrangers. Selon le responsable, la CNAS de Mascara a organisé une autre campagne de  sensibilisation pour inciter les employeurs à déclarer les salaires de  leurs employés algériens comme document administratif légal permettant de  préserver les droits des travailleurs, lors de la demande de retraite et de  faciliter des démarches administratives.
Il a relevé une amélioration en matière de déclarations annuelles des  salaires, qui sont passées, l’année dernier, de 15 à 60 % au niveau des  administrations publiques et de 75 % dans le secteur privé et de 100 % pour  le secteur économique public.
Le chef de la cellule d’écoute de l’agence CNAS de Mascara, Abdelkader  Hadjadj, a souligné que la direction générale de la Caisse a accordé un  délai, jusqu’à la fin janvier en cours, aux employeurs pour déposer leurs  déclarations sous peine d’encourir une pénalité de 15 % des droits de  sécurité majorée de 5% pour chaque mois de retard.