dimanche , 15 décembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>QUALIFICATIONS CAN-2019/ALGÉRIE-TOGO</span>:<br><span style='color:red;'>22ème match officiel des Verts dans leur “citadelle infranchissable’’ de Tchaker</span>

QUALIFICATIONS CAN-2019/ALGÉRIE-TOGO:
22ème match officiel des Verts dans leur “citadelle infranchissable’’ de Tchaker

La sélection algérienne de foot ball espère amorcer un nouveau départ après sa Coupe d’Afrique des nations 2017 (CAN-2017) ratée au Gabon et a choisi de rester au stade Mustapha-Tchaker de Blida pour ouvrir une nouvelle page sous la conduite de l’Espagnol Lucas Alcaraz, lorsqu’elle donnera la réplique au Togo, dimanche (22h00) dans le cadre de la première journée (Gr. D) des qualifications de la CAN-2019 au Cameroun pour son 22e match officiel dans cette enceinte.

Mais dans ce stade, inauguré le 26 février 2001 et devenu le jardin préféré de la sélection nationale où elle a notamment réalisé deux qualifications de suite en Coupe du monde (2010 et 2014), les Verts restent sur un nul contre le Cameroun en octobre passé pour leur dernier match officiel à Blida. D’ailleurs, depuis cette sortie comptant pour la 1re journée des éliminatoires du Mondial-2018 en Russie, les Verts sont entrés dans une spirale de résultats négatifs de laquelle ils ne parviennent pas encore à s’extirper. Raison pour laquelle l’on a songé, lors de l’arrivée d’une nouvelle équipe dirigeante à la Fédération algérienne de football, ainsi que d’un nouveau staff technique à la tête des Verts, à changer le lieu de domiciliation du “”Club Algérie’’. Mais les joueurs, eux, ont préféré poursuivre à Tchaker avec la ferme intention d’y renouer avec les victoires, sachant que l’équipe nationale n’a perdu aucun match dans ce stade, d’une capacité d’accueil de 35.000 personnes, depuis qu’elle s’y est installée en 2008, aussi bien en amical qu’en officiel. Ainsi, la rencontre face aux Togolais sera la 22e officielle de l’équipe nationale sur la pelouse de Tchaker. Lors des 21 précédents matchs des Verts dans ce stade, ils ont réussi un parcours époustouflant avec 19 victoires et deux nuls. C’est la Tanzanie qui avait réussi en septembre 2010 à accrocher le “”Club Algérie’’ qui venait, quelques semaines auparavant, de signer sa troisième participation de l’histoire dans un Mondial. Un nul lourd de conséquences pour le sélectionneur de l’époque, Rabah Saâdane, contraint de jeter l’éponge. Cette contre-performance avait poussé aussi les Verts à “”fuir’’ provisoirement Tchaker. Les deux matchs officiels à domicile suivants avaient eu lieu à Annaba (victoire 1-0 contre le Maroc) et au stade du 5-juillet à Alger (victoire 2-0 contre la Centrafrique). Toutefois, le retour à Tchaker n’a pas tardé, puisque ce stade va être le théâtre d’un nouvel épisode de l’histoire dorée du football algérien avec une deuxième qualification de rang au Mondial. “”Jamais deux sans trois’’, un adage que les équipiers de Yacine Brahimi souhaitent s’appliquer sur leur nouvelle campagne de qualification pour le Mondial-2018 après avoir choisi la “”citadelle infranchissable’’ de Tchaker comme lieu de domiciliation lors de ces éliminatoires. Seulement, pour leur premier rendez-vous dans ces éliminatoires, ils ont concédé un deuxième nul face aux “”Lions indomptables’’ camerounais, hypothéquant d’entrée leurs chances d’aller en Russie.