vendredi , 23 août 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Elles ne s’acquittent pas des factures d’électricité </span>:<br><span style='color:red;'>50 entreprises poursuivies en justice</span>

Elles ne s’acquittent pas des factures d’électricité :
50 entreprises poursuivies en justice

L’électricité n’est ni un cadeau, ni offerte à titre gratuit. Le consommateur, petit ou grand, paye par tous les moyens. C’est du moins la réponse, estimée juste et idoine, apportée par la Sonelgaz en recourant à l’arbitrage des justiciers devant trancher de pas moins de 50 situations contentieuses dans lesquelles pas moins de 50 entreprises, nationales et privées,  sont citées comme mauvais clients en ne s’acquittant pas des factures pour lesquelles elles sont redevables des années durant.

S’en remettant aux justiciers, les responsables du service contentieux de la Sonelgaz, ont agi de telle sorte après l’épuisement de toutes les mesures légales qu’ils ont décidées dont les mises en demeures adressées à ces entreprises les sommant de régler leurs redevances à l’amiable. Ces entreprises, au lieu d’honorer leurs créances, ont décidé le contraire en tournant complètement le dos, tout en observant un silence radio, aux sommations de cette entreprise dont les redevances s’élèvent de trimestre en trimestre.
Ces entreprises, investissant dans aucun créneau, investissent également dans le non paiement de leurs lourdes créances. Les municipalités ou tout simplement les communes et assemblées populaires sont lourdement endettées.
La dernière facture arrêtée par cette entreprise, est de l’ordre de 60 milliards de centimes impayés depuis plus de trois années. Les deux communes concernées, ne sont autres que les communes d’Oran et de Bir El Djir.
Cette situation est très pénalisante, elle pénalise en premier lieu cette entreprise prestataire de services se trouvant dans l’inaptitude d’assurer au mieux les projets qu’elle s’est fixés à la base du recouvrement de ses créances.
La direction de distribution d’Es-Sénia près la Société algérienne de distribution de l’électricité et du gaz, filiale du groupe Sonelgaz, ne compte pas rester inerte face à cette situation non latente, connue de tout le monde. Dans le tas, l’on annonce son intention d’entamer «une vaste opération de coupure d’alimentation électrique et de gaz en direction de ses abonnés ordinaires, mauvais payeurs».
Cette sentence, visant donc les mauvais payeurs, concerne 24 communes. Cette opération sera effective après l’échec de toutes les tentatives quant à régler à l’amiable le contentieux soulevé par la direction pour le recouvrement des créances impayées. À cela s’ajoute la problématique liée au piratage de l’électricité assénant un coup dur à l’entreprise se retrouvant, très souvent, contrainte de sévir.
Mohamed Aissaoui