lundi , 21 octobre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Le chantier est immense à Oran</span>:<br><span style='color:red;'>712 immeubles classés rouge</span>

Le chantier est immense à Oran:
712 immeubles classés rouge

Le dernier recensement des immeubles classés rouge effectué à Oran a révélé l’existence de 712 immeubles dans la capitale de l’Ouest. Ces immeubles habités par des centaines de familles risquent de s’effondrer à tout moment, donc, les services concernés doivent réagir pour trouver des solutions durables à ce problème.

Le wali d’Oran Abdelkader Jellaoui est conscient de ce problème, notamment, après l’effondrement qui a coûté la vie à un couple il y a quelques jours à Jules Ferry.
Le Wali a affirmé récemment qu’il faut du temps pour résoudre ce problème, “on ne peut pas le régler immédiatement, il faut du temps” a-t-il dit. En effet, une expertise sera faite pour connaitre les besoins réels de la wilaya en matière de logement sociaux.
Un rapport sera par la suite exposé devant le premier ministre s’étalant sur quelques années, ce qui permettra à Oran de recevoir des quotas de logements qui seront réalisés pour absorber les habitants des bidonvilles mais également le vieux bâti, qui reste un épineux problème à Oran. En effet, des milliers de logements ont été distribués aux familles habitants le vieux bâti dans 8 secteurs urbains de la commune d’Oran.
Ces familles ont été relogées à Canastel et Belgaid, mais le chantier est encore grand, et le nouveau recensement a révélé que les services concernés doivent faire plus d’efforts pour sauver les familles qui habitent dans ces immeubles qui datent de la période coloniale.
Le wali d’Oran a affirmé qu’une opération sera entamée pour faire le choix de terrain des programmes futurs des logements à Oran. Le reste des terrains sera affecté à l’investissement et la promotion immobilière. Mais première priorité pour les programmes de logements et d’équipements qui ont un rapport direct avec le simple citoyen. En attendant un brin d’espoir, des familles continuent à souffrir dans des immeubles menaçant ruine à Oran, à chaque averse climatique la peur est là. Des immeubles dans plusieurs quartiers de la ville s’effritent.
Fethi Mohamed