jeudi , 21 novembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Tenue et transparence de l’élection présidentielle</span>:<br><span style='color:red;'>Abdelhafid Milat rassure les citoyens </span>

Tenue et transparence de l’élection présidentielle:
Abdelhafid Milat rassure les citoyens 

Le vice-président de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), Abdelhafid Milat a indiqué hier à Alger que l’opération de la collecte des signatures des candidats retenus pour la présidentielle du 12 décembre, s’est déroulée dans d’excellentes conditions.

Lors de son passage hier matin au forum du quotidien El Moudjahid, M. Milat a indiqué que l’Anie a pris toutes les mesures nécessaires pour un déroulement de l’élection présidentielle dans les meilleures conditions possibles, et permettront à l’Algérie de surmonter sereinement cette conjoncture. « En moins d’un mois, l’ANIE a mis en place un arsenal juridique et matériel pour un bon déroulement du scrutin et son contrôle pour garantir le respect du choix du citoyen qu’il convient de protéger avec des moyens logistiques innovants. Au passage, l’hôte d’El Moudjahid rappellera que l’ANIE a enregistré 127 postulants lors des retraits de formulaires parmi lesquels 23 ont pu déposer des dossiers, le reste s’étant auto disqualifié lors de la collecte des signatures. Il dira en outre que les signatures exigées ont été vérifiées minutieusement par l’Autorité, nécessitant le concours de dizaines de juristes, d’experts de techniciens et de cadres, qui ont été mobilisés durant une semaine, cumulant ainsi 220 000 heures de travail.
Par ailleurs, M. Milat, qui était très rassurant vis à vis les citoyens, a nié et rejeté tous les soupçons de falsification dans l’opération de signatures des formulaires de parrainages des candidatures, tout en minimisant l’affaire de Souk-Ahras, où des fonctionnaires d’une commune de Souk-Ahras sont impliqués dans le trafic des formulaires.
Une charte d’éthique à signer
Suite à cela, parmi une série de nouvelles mesures qu’avait prises l’ANIE pour élargir les prérogatives pour la légalisation des signatures des formulaires, il y en avait une qui concernait, justement, le volet dont s’étaient plaint les postulants. Il a, ensuite, expliqué toutes les étapes des études de dossiers, de la vérification sommaire à l’arrivée des postulants jusqu’à la validation en passant par la vérification des formulaires de souscription des signatures individuelles page par page, et la vérification des signatures une par une.
Sur un autre sujet, l’invité d’El Moudjahid dira qu’une charte d’éthique devra être élaborée avant le lancement de la campagne électorale, soulignant que tous les axes de ce projet seront divulgués lors de la signature de cette charte. Cela va être la nouveauté qui a été instaurée par l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie) pour établir des règles d’un jeu politique sain. Cette initiative selon lui, vise à réguler la campagne électorale, même en recourant à des dispositions légales. Nous voulons dépasser l’étape des conflits ayant entaché par le passé le processus électoral.
Noreddine Oumessaoud