vendredi , 15 décembre 2017
<span style='text-decoration: underline;'>Sélection algérienne</span>:<br><span style='color:red;'>Alcaraz: Les adjoints «algériens» seront  «choisis  par la Fédération»</span>
© APS

Sélection algérienne:
Alcaraz: Les adjoints «algériens» seront «choisis par la Fédération»

Les deux techniciens algériens, dont un entraîneur des gardiens de but, qui seconderont l’Espagnol Lucas Alcaraz dans sa nouvelle mission à la tête des Verts, seront incessamment choisis par la Fédération algérienne de football (FAF), a annoncé mercredi à Alger l’ancien coach du FC Grenade. «La FAF connaît mieux les techniciens locaux. Le mieux donc c’est que ce soit elle qui choisisse l’adjoint algérien et l’entraîneur des gardiens qui m’accompagneront dans ma mission» a expliqué Lucas Alcaraz en conférence de presse, au Centre technique national (CTN) de Sidi-Moussa (Alger). Alcaraz (50 ans) avait lui-même choisi ses premiers collaborateurs à la barre technique des Verts, à savoir : le premier adjoint Jesus Canadas et le préparateur physique Miguel Angel Campos, en laissant à la FAF le soin de désigner les deux autres techniciens : un adjoint et un entraîneur des gardiens, car ces derniers seront Algériens, faisant que théoriquement, l’instance fédérale soit la mieux placée pour les désigner.
«Ma première mission consiste à mieux connaître les joueurs et le football algérien, pas uniquement à travers les professionnels qui évoluent à l’étranger, mais aussi à travers les joueurs locaux et les jeunes.
Je vais d’ailleurs me déplacer à Oran, pour assister au match MC Oran – MC Alger, car il y aura probablement beaucoup de choses à voir» a prédit l’Espagnol. Le parcours en club des joueurs internationaux sera «minutieusement suivi», selon Alcaraz. Après quoi, les techniciens chargés de cette mission lui présenteront un fiche détaillée sur chaque élément, à la veille de chaque stage, pour qu’il puisse prendre ses dispositions, en terme de volume de travail pour chaque joueur. Pour une meilleure connaissance des joueurs locaux et des jeunes prometteurs, Alcaraz a annoncé qu’il projette de «travailler en étroite collaboration avec les entraîneurs de clubs», qui selon lui «connaissent mieux ce potentiel renfort en équipe nationale», car ils suivent leur évolution au quotidien. «J’espère pouvoir réunir les joueurs locaux au moins une fois par mois, pour poursuivre le travail en dehors des dates Fifa» a ajouté l’Espagnol, en promettant «d’apprendre le français le plus tôt possible» pour faciliter la communication avec tout le monde.