vendredi , 21 février 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Mostaganem</span>:<br><span style='color:red;'>Annulation d’actes et décisions d’investissement et récupération du foncier</span>

Mostaganem:
Annulation d’actes et décisions d’investissement et récupération du foncier

Quelque 160 actes et déci sions de  concession d’in vestissement dans divers domaines dans la wilaya Mostaganem  ont été annulés et 154 hectares d’assiettes foncières ont été récupérés,  a-t-on appris samedi de la direction de l’industrie et des mines.

L’annulation du droit de concession aux investisseurs concernés activant  dans les nouvelles zones d’activités à l’ouest de la wilaya (Bordjia 1 et  2, Beaizia Laouedj) est due au non respect des engagements concernant le  dépôt de demandes de permis de construire et au retard dans lancement des  travaux de concrétisation des projets, a-t-on indiqué. Les services compétents de la wilaya de Mostaganem ont approuvé, depuis  dix années, 248 projets d’investissement, qui ont été mis en œuvre sur une  superficie totale de 274 ha, dont plus de 70 pour cent dans le domaine  industriel, a fait savoir la même source. Selon les services de la direction en question,175 projets industriels  liés à l’agroalimentaire (47), à la chimie industrielle (42), au fer et à  l’acier (31), aux matériaux de construction (27) et aux industries du bois,  du papier, du textile et du cuir (28) ont été approuvés.  Les mêmes services ont également approuvé, au cours de la même période  (2009-2019), 38 projets d’investissement dans le domaine des services, 28  projets touristiques et 7 dans le secteur commercial, a-t-on ajouté,  soulignant que les projets agréés dans divers secteurs pour un coût de  109,3 milliards DA peuvent générer plus de 17 900 emplois permanents à  court et moyen terme. Le secteur économique dans la wilaya de Mostaganem compte actuellement 116  entreprises industrielles, dont 7 entreprises publiques dans les matériaux  de construction, la chimie industrielle, l’agroalimentaire, la production  de carreaux et l’aviculture et dérivés, qui emploient plus de 800  travailleurs. Le secteur privé et étranger active dans plusieurs domaines  industriels générant près de 4 000 emplois permanents, selon la même  source.