dimanche , 17 novembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Gernot Rohr  </span>:<br><span style='color:red;'>«Ça sera un match très intense»</span>

Gernot Rohr :
«Ça sera un match très intense»

Le sélectionneur de l’équipe nigériane de  football, le Franco-allemand Gernot Rohr, s’attend à une demi-finale de la  CAN 2019 «intense», dimanche face à l’Algérie au stade international du  Caire (20h00, algérienne), relevant l’importance de faire preuve de  prudence face à une « impressionnante» équipe algérienne.

«Je suis passionné par cette demi-finale face à l’Algérie, ça sera très  intense. Nous avons une dernière séance ce soir pour apporter les dernières  retouches. Nous avons tenu des réunions pour mettre au point la tactique  qui sera nécessaire pour ce match.  J’espère qu’on sera au rendez-vous», a  indiqué le coach des «Super Eagles», lors de la conférence de presse  d’avant-match. Qualifiée comme deuxième du groupe B derrière la surprenante équipe de  Madagascar en phase de poules, le Nigeria est passé à la vitesse supérieure  pour éliminer le Cameroun, tenant du trophée (3-2) et l’Afrique du Sud  (2-1), respectivement en 1/8es et 1/4 de finales. L’Algérie, quant à elle,  a dominé jeudi la Côte d’Ivoire au bout d’un match à suspense (1-1, aux  t.a.b : 4-3).
« Après ce match difficile face à l’Afrique du Sud, on s’est bien reposé.  Il y a avait des joueurs blessés à qui on a donné l’occasion pour se  soigner. Ils se sont entrainés hier (vendredi, ndlr). En tant  qu’entraineur, je suis optimiste. Si on arrive à jouer reproduire le même  jeu face au Cameroun et Afrique, on peut raisonnablement passer en finale,  mais la qualité de l’adversaire nous rend prudents. Nous devons faire  preuve de réalisme en attaque et commettre moins de fautes derrière. Nous  avons encaissé cinq buts alors que l’Algérie en a pris un, sur le tableau  d’affichage, ils sont plus impressionnants que nous «, a souligné l’ancien  entraineur des Girondins de Bordeaux (Ligue 1/ française). En poste depuis 2016, Rohr est revenu sur les deux dernières  confrontations ayant mis aux prises les deux équipes en qualifications du  Mondial 2018. « L’Algérie était une équipe fragile, elle avait commis des fautes  individuelles ce qui nous avait permis de l’emporter en match aller  facilement (3-1). En match retour, ils étaient toujours assez fragiles. Là  je vois une équipe solide, un bon équilibre entre l’attaque et la défense,  toujours très physique et qui a progressé tactiquement. Donc cela va être  beaucoup plus difficile que les matches que nous avions eus lors des  éliminatoires», a-t-il ajouté. Pour Rohr, « avoir un jour de plus de récupération pourrait avoir un  avantage théoriquement, mais je ne suis pas de cet avis. On avait eu deux  jours de plus de récupération que Madagascar (en poules) et on avait perdu  (2-0). L’Algérie possède un excellent staff, mais dans ce genre de  rendez-vous, la fatigue est vite éliminée. Je connais les joueurs  algériens, formés dans les plus grandes écoles françaises, j’ai un lien  d’amitié avec eux, mais demain ce n’est pas l’amitié qui compte, c’est la  rivalité.