vendredi , 22 novembre 2019

Chronique du Jeudi

La planète brûle…:
Les conférences sur le réchauffement climatique s’essoufflent

Une cinquantaine de chefs d’Etats et de gouvernements, 158 pays représentés, une édition perçue comme la plus décisive pour limiter le réchauffement de la terre, menaces de chaleur extrême dans le monde les quatre prochaines années. Et pourtant, le quatrième round de la COP, affiche son impuissance à rapprocher les grandes puissances industrielles sur la nécessité de réduire les émanations de ... Lire la suite »

...:
Notre pétrole: Entre richesse ou fatalité

Finalement, le pétrole pour l’Algérie est-il une richesse ou un fardeau dormant ? Ce don de Dieu a porté notre pays dans le club des nantis. Il nous a extirpé du sous développement, placé dans l’apogée des Nations les plus enviées et préservé des tiraillements et des inégalités sociales. Sauf que nous l’avons exploité à mort, et naïvement réduit au statut ... Lire la suite »

...:
Nouvel aéroport d’Oran: Un produit à la peine

«Il faut avoir un peu de folie, pour ceux qui ne veulent pas avoir plus de sottises». Cette expression du philosophe Montaigne, a certainement fouetté l’esprit des Algériens lorsqu’ils découvrent que le nouvel aéroport d’Istanbul a mis trois ans pour naître et ouvrir ses portes le 29 octobre dernier. Trois ans pour inaugurer une pièce qui va donner des complexes à ... Lire la suite »

...:
PALESTINE: Un génocide à petit feu

Lorsqu’en ce jour du 29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait par 33 voix contre 13 et 10 abstentions, le plan de partage de la Palestine et la création d’Israël entre la Méditerranée et le Jourdan, l’actuel disciple du maître du monde Donald Trump n’était pas encore né. Benjamin Netanyahu a donc vu le jour un 21 octobre 1949 ... Lire la suite »

...:
L’ALGERIE DU FOOTBALL, PAS ENCORE INSTALLEE DANS UN FLEUVE TRANQUILLE

Ni optimisme, ni appréhension : cette mouture 2018-2019 de l’équipe nationale de football n’a rien distillé aux regards pointilleux des analystes. Seule impression unanime dans l’espace algérien, cette sélection souffle le froid et le chaud, non pas d’un match à l’autre, mais au cours d’une seule parade. Ce qui dévoile l’ampleur du travail qui interpelle le coach Djamel Belmadi. Constellation de ... Lire la suite »

....:
QUAND LE FOOTBALL FAIT SA «HALQA»

Dans notre sport roi, plus je vois les malaises s’enchaîner, plus je vois ses acteurs tourner à la vendetta, plus je crois à la simplification. Tout le monde grogne dans notre univers footballistique mais avec ce cachet qui nous différencie des autres, on ne vilipende jamais ceux qui sont inférieurs. Dans la foule en bas, le spectacle n’inspire que mépris, condamnations et ... Lire la suite »

....:
LE PETROLE A 85 DOLLARS, MAIS POUR QUEL MODELE DE CROISSANCE?

Avec le tassement du prix de pétrole autour des 80 dollars le baril, l’Algérie redeviendrait-elle Sonatrach, et vice versa ? Vous pouvez esquiver les tentations dans la vie de tous les jours, mais en retrouvant le confort douillet de la manne hydrocarbure, ces tentations s’égayent dans l’atmosphère et s’accrochent au quotidien. La loi des Finances 2019 presque architecturée sur la ... Lire la suite »

...:
Fiscalité locale: L’obsession des élus

Pour tous les argentiers du monde, chaque impôt est une âme. Une âme avec laquelle nous naissons tous débiteurs. Cette matière est indestructible, ne meurt jamais, existe dans toutes les parcelles vivantes de la planète et, surtout, elle les nourrît…..si chaque gestionnaire dans son jardin sait la cueillir. Ce qui, hélas, ne ressemble pas à l’écrasante majorité de nos maires et ... Lire la suite »

REGARDS SUR L’ALGERIE:
LA BANQUE MONDIALE S’OPPOSE AU FMI

Entre Christine Lagarde, la patronne du Fond Monétaire International et Jim Yong Kim, le président de la Banque Mondiale depuis 2012, il existe une différence génétique : l’ex Ministre française de l’Economie des Finances et de l’Industrie préfère et privilégie la dépendance des Etats à son organisme oligarchique par rapport à des solutions en interne. Tandis que le médecin américain ... Lire la suite »

AVANT-PROJET DE LOI DES FINANCES 2019 :
LE BONHEUR CLEFS EN MAINS N’EXISTE PAS

Comme l’économie algérienne ne parvient toujours pas à décoller sans ses puits de pétrole, c’est sans contexte un coup de chance que cet or noir flirte avec les 75 dollars le baril. A l’heure de l’avant projet de la Loi des Finances pour 2019, les experts de la géométrie des prix des hydrocarbures ne pipent mot sur d’éventuels caprices de cette ... Lire la suite »