vendredi , 6 décembre 2019

Chronique du Jeudi

....:
La boucherie de Netanyahou et des autres

Ainsi, 1948 accomplit-il 2018 jusqu’au bout. Depuis 70 ans, 80.000 morts pour le conflit israélo-palestinien. 300.000 autres en Syrie, rien qu’en 7 ans. 55 décédés dont un bébé de 2 ans asphyxié par des bombes lacrymogènes et 2000 blessés ces trois dernières semaines sur la bande de Gaza, incontestablement, le terrorisme d’Israël, ce Daech juif est mondialement approuvé par tous les ... Lire la suite »

...:
Le must de l’Algérie: la sécurité hydrique

On sait bien que la gouvernance consiste à se dépasser constamment, et pas simplement pour tenir. Mais pour se transcender perpétuellement. S’il existe un chapitre de développement où l’Etat algérien se reconnait dans cet axiome, c’est bien celui de l’eau. On a tout dit sur les mandats du président Abdelaziz Bouteflika, sauf l’objectivité de reconnaître que depuis son arrivée au ... Lire la suite »

....:
PALESTINE La rage des faibles, qui vous flinguent dans le dos

Lorsque vous êtes soutenus par les forces américano- sionistes, vous pouvez assassiner les Palestiniens à la volée, même les enfants et les bébés si ça se trouve. Le monde entier découvre le courage et l’héroïsme de l’armée israélienne qui s’amuse à descendre les Palestiniens comme s’il s’agissait d’une fête foraine. Vous savez, cette attraction qui consiste à viser des lapins en ... Lire la suite »

...:
SECURITE ROUTIERE… PSYCHANALYSER LES CHAUFFARDS DANGEREUX

Il faudra un jour, tenter une psychanalyse de tous les conducteurs automobiles de l’Algérie. Les glisser sur un invisible divan pour que les médecins spécialistes expertisent cette fêlure originelle qui nous fait croire à tous, que nous Algériens, sommes les meilleurs et les plus adroits pilotes sur les routes. Il faudra un jour, exorciser ce syndrome de supériorité et de ... Lire la suite »

LIEUX SAINTS DE L’ISLAM:
QUAND ON ESSORE LES PAUVRES

Même en s’inspirant de toutes les philosophies politiques du monde contemporain, même si logiquement l’on se plie à l’obligation de respect de la souveraineté de chaque pays dans ses décisions, personne dans le monde musulman ne digère le plat mijoté par le royaume wahhabite, gardien des Lieux Saints de l’Islam. Il est servi à la communauté du Prophète, en guise d’accueil ... Lire la suite »

...:
ARRETEZ LE GENOCIDE DU FOOTBALL !

La singularité du traitement rendu aujourd’hui à la gestion du football national, occulte définitivement toutes les horreurs du passé. Dans une suite de situations irréelles, de décisions et de contre-ordres fictifs, on se prend à rêver du passé du sport-roi algérien qui suscitait respect, dignité, fierté et jalousie sur la scène continentale. Depuis l’avènement des nouveaux héritiers de la FAF, ... Lire la suite »

POUR RETABLIR L’ORDRE DANS L’ENSEIGNEMENT QUEL PRIX A PAYER ?

Point d’autre éducation, point d’autre instruction que les faits imposés depuis 2014 par les syndicats de l’Education. Les grèves s’enchaînent à n’en plus finir, en dépit de la politique du dialogue permanent maintenue par le gouvernement. Il faut savoir que depuis cinq ans que les débrayages sauvages de l’Education empoisonnent le paysage social du pays, des revendications légitimes, il est vrai ... Lire la suite »

...:
Les Syriens, emprisonnés dans une guerre par procuration

La Syrie sortira-t-elle un jour de la malédiction ? En remontant vers les images torrides et insupportables d’une crise sans fin, ces clichés teintés de sang et de destructions massives dont se nourrissent les médias lourds soucieux des calculs pour la Médiamétrie, on se demande comment et quand, loin de Damas, les enfants pieds nus et les femmes asséchées et ... Lire la suite »

...:
Conflits sociaux: la main de la mondialisation

Ils reviennent de manière immuable, jusqu’à presque se banaliser dans le paysage politique. Avec dans le rôle de «lièvres», les voltigeurs de l’Education et de la Santé. Ces deux secteurs assurent chaque année qui passe, la fonction de détonateur dans la spirale des conflits sociaux. Leurs troupes s’en accommodent parfaitement, surtout que les pouvoirs publics ne sont plus pris de ... Lire la suite »

...:
FINALEMENT, LE FOOTBALL REND FOU DE SES EXTRAPOLATIONS DOUTEUSES

Trop de bruit, trop de clivages et d’animosités, trop de contradictions et d’incohérences: notre football abreuve la fanfare des images navrantes et poussives dont se gavent médias et publics internationaux totalement éberlués. La guerre froide enclenchée entre la nouvelle fédération algérienne de football version Zetchi et la ligue professionnelle du commandant de bord Mahfoud Kerbadj, s’est distribuée comme un prospectus. ... Lire la suite »