dimanche , 19 janvier 2020

Chronique du Jeudi

...:
Neymar, le nouveau porte-drapeau du Qatar?

Feu vert pour désormais scinder en deux, l’élite footballistique européenne. Le transfert astronomique de Neymar vers le Paris St Germain enfonce le fossé entre un cercle réduit de mammouths financiers inattaquables et les autres clubs. Ceux dont le rôle consistera éternellement à produire des talents pour leurs maîtres, d’animer des championnats et de donner le change de temps à autres ... Lire la suite »

...:
Les despotes de l’industrie automobile remis en place

A force de remplir sa vie avec du sensationnel à répétition, on l’épuise. Ils se reconnaîtront tous dans cette expression, les hommes d’affaires culottés qui ont trempé dans l’arnaque de la «construction» automobile en Algérie. A commencer par l’ex-ministre de l’industrie et des mines qui a trompé son monde, y compris ses mentors du gouvernement et probablement même de la ... Lire la suite »

...:
Jusqu’où iront les Haddad du passé et du présent ?

L’Algérie profonde le sait et s’en remet quotidiennement au bon Dieu: les hommes d’affaires s’enrichissent de la misère des autres, sans états émotionnels. La tendance relève de la préhistoire, sauf qu’avec les affaires spectaculaires de Khalifa dans les années fin 80-début 90, celles de Rebrab en 2015 puis de Haddad cet été 2017, il s’avère que ces empires financiers bâtis ... Lire la suite »

...:
Mossoul et Raqua ne signifient pas la fin de Daech

De l’interminable solitude les préparant à la mort, ce qu’il reste des habitants de Mossoul, retrouvent l’air libre depuis le début de cette semaine. Ils découvrent le dénuement complet, le paysage lunaire façonné par le conquérant Daech pour faire sécher le sang des innocents et ensevelir les corps des femmes et enfants rendus chair à canons pour les djihadistes. L’AFP ... Lire la suite »

....:
Permanences commerciales… le retour du boomerang

Un gouvernement qui se préoccupe réellement d’imposer son image et de convaincre ses administrés, n’abandonne pas une seule action au hasard. Parfaitement bien inspiré par ce leitmotiv politique, notre honorable ministère du Commerce croyait naïvement que la carte nationale de disponibilité des produits laitiers et de première nécessité durant l’Aïd El Fitr, allait éclabousser tous les records de réussite cette ... Lire la suite »

....:
Avec Tebboune, le commerce enfin dompté ?

«Toutes les entreprises dont nous pouvons parler, se réduisent à une seule chose: celle de faire l’histoire». Avec cette pertinente réflexion, Jean Paul Sartre voulait-il déjà rendre hommage à Abdelmadjid Tebboune pour sa récente et courageuse oeuvre de nettoyage du commerce algérien ? En tous les cas, l’ancien ministre par intérim de ce département se reconnaît magnifiquement dans la citation ... Lire la suite »

...:
LA PSYCHANALYSE DE NOTRE SYSTEME INTERNET

Il faudra bien un jour tenter une psychanalyse de notre système internet. A force de le présenter comme un produit hyper performant, alors qu’en réalité il ne supporte pas la comparaison avec ce qui se propose dans les autres pays maghrébins ou l’Egypte les responsables se font railler par les consommateurs. Evidemment qu’ils vivent quotidiennement au diapason des nouveautés et ... Lire la suite »

LEGISLATIVES 2017:
Les partis font l’impensable, pour que les électeurs réalisent l’impossible

On peut tout dire de ces législatives 2017, sauf que pour certains partis, l’établissement des listes des candidats n’est vraiment pas porté par la nécessité vitale de respecter la morale politique, encore moins de s’éloigner des pratiques sournoises et régressives qui rejaillissent immuablement à chaque rendez-vous électoral, celui des locales ou de l’APN. Si la société civile a fini par ... Lire la suite »

....:
Les espoirs d’un côté, les candidats fantômes de l’autre

A l’origine de bien des élections- et au premier chef de celles des temps modernes que nous célébrons depuis le premier scrutin libre de 1993-, se propage le rêve d’une société meilleure, égalitaire. Or, en enchaînant les scrutins les uns après les autres, en remontant sur leurs époques et en témoignant de l’avancée de la démocratie depuis 1999, on se ... Lire la suite »

...:
Abdelfattah Sissi dans l’engrenage

En trois ans de règne et de méandres, l’ex-maréchal, chef des forces armées égyptiennes n’a guère coulé des jours paisibles. Pourtant, Abdelfattah Sissi avait survolé les élections présidentielles avec un taux démocratique de 96,9%, croyant avoir dompté toute velléité islamiste radicale et son pendant inévitable, le terrorisme. Engoncé dans son costume de président, il n’avait pas fini de sabler son ... Lire la suite »