mercredi , 21 novembre 2018

Edito

...:
Intolérance et manipulation

Ils étaient une dizaine d’écoliers, les yeux bien rougis et la mine bien triste en cet après midi de lundi. Leur chagrin avait une raison. Leur instituteur a refusé de leur organiser une petite fête à l’occasion du mablid ennabaoui. « Il nous a dit que c’est haram », disaient-ils, sans comprendre d’ailleurs pourquoi la « moualima » de la classe d’à coté a ... Lire la suite »

...:
Un engagement indéfectible pour la paix

L’engagement de l’Algérie en faveur des grandes causes africaines a été une constante jamais changée depuis l’indépendance de notre pays. L’Etat algérien et pendant toutes les étapes, a mis les intérêts du continent au cœur de sa politique étrangère. Un choix immuable dans la politique algérienne qui se confirme chaque jour sur le terrain. Une vérité qu’a tenu à rappeler ... Lire la suite »

...:
Le foot, cet autre symbole

Les Verts jouent aujourd’hui au Togo, pour estampiller leur billet pour la Coupe d’Afrique des nations. Une victoire leur ouvre cette belle perspective que les Algériens attendent avec beaucoup d’impatience. Cette qualification aura prioritairement une signification sportive, mais il est permis d’y voir aussi une bonne nouvelle pour le moral des supporters de l’Equipe Nationale qui se comptent en dizaines ... Lire la suite »

...:
Un bien triste anniversaire

En proclamant le 15 novembre 1988 à Alger, la création de l’Etat palestinien, le défunt leader Yasser Arafat, a fait preuve d’un grand courage politique et d’un grand sens de responsabilité digne des grands hommes d’Etat. Les espoirs nés de cette décision étaient grands, et ce grand tournant allait permettre d’enclencher un processus de paix qui connaîtra son apogée avec ... Lire la suite »

...:
Le stress permanent

Les pays producteurs de pétrole ont «hypocritement» misé sur la crise irano-américaine pour s’accorder un répit salutaire dans la guerre des prix. Seulement voilà, des vents contraires ont soufflé sur la planète pétrole et les cours qu’on pensaient en hausse, dégringolent et donnent des sueurs froides aux pays membres de l’Opep. Pourtant, à un moment, tout le monde croyait que ... Lire la suite »

...:
La rencontre de tous les espoirs

Encore une fois, la communauté internationale est au chevet de la Libye. Le cadre cette fois, c’est la ville italienne de Palerme où on a tenté de réunir toutes les parties qui de prés ou de loin, sont impactées par la situation dans ce pays, et ce, sous l’égide des Nations Unis. Les pays du voisinage, ainsi que des pays ... Lire la suite »

...:
L’UE ne pense qu’à ses intérêts

Frederica Magherini a foulé, hier, le sol algérien avec l’intention, dit-elle, de renforcer la coopération entre l’Union européenne et l’Algérie. Il a été question prioritairement de sécurité et de migration. En filigrane, ses vis à vis algériens ont certainement avancé quelques sujets d’ordre économique. Ils ont tenté de classer les préoccupations du pays aux rangs des priorités. Mais, comme leurs ... Lire la suite »

...:
La voix de la paix est inaudible, Monsieur le Consul

Hier au cimetière chrétien de Petit Lac, le discours prononcé par M. le Consul de France à Oran était émouvant et sincère. Hommage a été rendu aux poilus français et algériens qui sont tombés dans le champ de bataille pour que vive la paix et la démocratie. Un sacrifice commun aux cotés de millions d’autres soldats qui ont fini par arracher ... Lire la suite »

...:
Le Mawlid, cet autre indicateur…

Le Mawlid Ennabaoui pointe du nez. Moins de 10 jours nous séparent de l’évènement le plus prisé par les enfants. Depuis que l’on se souvienne, le Mawlid a toujours été un moment particulier pour toutes les familles algériennes. Il y a cette belle petite chanson que l’on chantait autour d’une bougie « spéciale Mawlid » qu’on ne retrouve sur le ... Lire la suite »

...:
Sonné mais toujours debout

Sans faire de bruit, ou plutôt en faisant un grand vacarme, le président américain a réussi à faire plus que sauver les meubles. Du moins il n’a pas tout perdu lors de ces électionS de mi-mandat et s’est toujours permis une marge de manœuvre qui, à coup sûr, lui a fait éviter le pire à savoir, « l’impeachment ». Donald ... Lire la suite »