vendredi , 6 décembre 2019

Edito

...:
Production nationale: où sont les politiques ?

Au lendemain d’une réunion sur les exportations qui n’a pas fait bouger la sphère politique, ni fait frémir les médias, le Premier ministre s’apprête, aujourd’hui, à inaugurer la Foire de la production nationale. L’évènement n’est certainement pas banal, en tout cas, il ne devrait pas l’être, mais force est de constater qu’aucun journal, aucune radio et aucune de nos chaînes ... Lire la suite »

...:
Les contraintes d’une nouvelle politique

L’Algérie à la lumière des nouvelles directives en matière d’économie, s’est lancée depuis peu dans une approche qu’elle découvre pour la première fois, puisque notre pays a fait le choix (judicieux faut il le rappeler) d’ouvrir la porte et d’encourager les opérateurs économiques à se tourner vers les marchés extérieurs et commencer à exporter. Une nouvelle approche qui se veut ... Lire la suite »

...:
Tout l’intérêt d’un partenariat

Le forum d’affaires algéro-sud coréen, s’est ouvert hier à Alger. Il faut dire que cette importante rencontre illustre bien le fait que les relations entre l’Algérie et la Corée du sud sont au beau fixe. Les plus grandes entreprises de ce pays, se sont installées aux quatre coins de la République. Les échanges politiques entre les deux Etats sont réguliers ... Lire la suite »

...:
Le droit de tout un continent

Le continent africain, et pour des raisons multiples, s’est toujours retrouvé en marge des grands bouleversements qui ont secoué notre monde lors du siècle dernier et au début de ce siècle. Ce continent qui a été convoité par les puissances coloniales a mis des années à se libérer du joug de ces nations- donneurs de leçons, qui ont jeté ses ... Lire la suite »

...:
Quand les «mondialistes» se liguent

La scène économique nationale foisonne, ces derniers jours, de discours inquiétants sur l’avenir du pays. Prenant appui sur le recours au financement non conventionnel, les voix de «vautours» s’acharnent sur l’Algérie et prévoient le pire, même si plus d’une année après l’adoption de l’emprunt intérieur, rien de grave n’est venu entraver le fonctionnement de la machine économique du pays. Ces ... Lire la suite »

...:
Un petit espoir, mais un espoir quand même

Une lueur d’espoir dans le conflit yéménite. Du moins, c’est ce qui ressort de la rencontre de ce jeudi en Suède où les deux parties en conflit ( à savoir les Houtis et le gouvernement reconnu internationalement) ont , non seulement repris langue, mais se sont mis d’accord sur plusieurs points dont le plus marquant , à croire le secrétaire général ... Lire la suite »

...:
L’or noir et la menace permanente

Le malheur des uns fait le bonheur des autres dit-on. Ce dicton trouve une application dans la dégringolade des prix du pétrole sur le marché international. C’est ainsi que le malheur des pays producteurs qui devront revoir leur rythme des dépenses, fait le bonheur des pays consommateurs, tout contents d’offrir à leur société une petite lucarne d’espoir, même si celui-ci ... Lire la suite »

...:
«Laissez-nous vivre notre vie de nation»

Le monde occidental est toujours géré par sa sacro-sainte théorie du « droit d’ingérence ». Un concept français qui a pris toute son étendue avec l’éclatement des événements du Balkan et le démantèlement de l’ex Yougoslavie. Mais qui a surtout légitimé par la suite, le droit des Occidentaux à se mêler des affaires internes des autres pays et notamment des pays arabes. ... Lire la suite »

...:
Un coup d’épée dans l’eau

Le ministre de l’Intérieur Noureddine Bedoui, se trouvait hier, à Marrakech au Maroc, pour représenter l’Algérie à la Conférence internationale de l’ONU sur la migration. Le moment est important, tant pour les pays fournisseurs d’émigration que ceux, récepteurs de celle-ci. Les élites du monde qu’ils soient d’un côté ou de l’autre, portent une lourde responsabilité pour chaque vie perdue dans ... Lire la suite »

...:
Un réflexe plus qu’un choix

Le choix était-il aussi difficile que cela ? Beaucoup de rédactions algériennes, connues pour leur force (ou du moins se prétendants comme tel) devaient faire le choix entre deux événements majeurs qui ont eu lieu le même jour. Le premier en Algérie avec la béatification des 19 religieux assassinés lors de la décennie noire, et le deuxième le mouvement de ... Lire la suite »