jeudi , 14 novembre 2019

Edito

...:
De la France au Liban…

Les graves émeutes qui secouent plusieurs villes libanaises viennent faire écho aux affrontements violents qui opposent les jeunes indépendantistes catalans à la police espagnole sur fond de condamnation à de lourdes peines d’activistes séparatistes. Au Liban, c’est la classe politique qui est «vomie» par les manifestants, tout aussi déterminés, face à un service de sécurité très musclé. Ces deux évènements ... Lire la suite »

...:
Un racisme assumé

Les musulmans ne sont pas les bienvenus en France. Plus que jamais, les Français ne se cachent plus d’afficher leur refus et leur haine vis-à-vis de cette communauté qu’ils accusent de tous les maux et qu’ils tiennent clairement pour responsables de tous leurs problèmes et leur déboires. La frontière entre Islam et islamisme est franchie à dessein depuis un long ... Lire la suite »

///:
Les Verts et la joie qu’ils procurent

Un lendemain de victoire des Verts est très facile à vivre. Les Algériens n’en n’ont que pour Mahrez et ses camardes. On est visiblement heureux, le temps que s’estompent les images du match emmagasinées dans nos mémoires. Mais, il faut bien le reconnaître, les Algériens aiment se sentir heureux des victoires de leur équipe nationale de foot et ne s’empêchent ... Lire la suite »

...:
Le nouveau Maghreb verra-t-il le jour ?

Le nouveau président tunisien a annoncé son intention de faire de l’Algérie sa première destination à l’étranger. Il va même jusqu’à considérer notre pays de «presque pas» un pays étranger. Autant cette déclaration est flatteuse pour l’amitié algéro-tunisienne et peut annoncer un avenir serein et pourquoi pas, une relance d’une initiative forte entre les deux pays au plan régional. On ... Lire la suite »

...:
La politique du pire

Le président américain n’a rien saisi de la complexité des dossiers du Moyen Orient. La légèreté avec laquelle l’administration américaine gère les complexes situations et conflits de cette région laisse les spécialistes sans voix et incapables de développer une quelconque analyse qui pourrait tenir la route ou expliquer le cap du locataire de la Maison Blanche. On l’a vu déjà ... Lire la suite »

...:
La présidentielle est une étape…

Les délégations communales de l’Autorité nationale indépendante des élections commenceront à être installées dès aujourd’hui. C’est, disons-le franchement, le coup de starter d’un processus politique vital pour le pays, en ce sens qu’il rétablira la légalité constitutionnelle et donnera à l’Etat une institution présidentielle, à même de lancer les bases d’une nouvelle République. Il faut dire que le prochain scrutin ... Lire la suite »

...:
Vers une guerre totale ?

« Source de paix ». Voilà un tendre nom qui pourrait rappeler les temps paisibles de bonheur et de félicité absolue. C’est un peu comme un titre des doux livres du temps de la renaissance. Sauf que la réalité est tout sauf cela. Car « source de paix » c’est le nom choisi par les Turcs pour baptiser leur grande offensive sur les kurdes ... Lire la suite »

...:
L’Afrique doit revenir aux Africains

Ces derniers jours, il a été question de la Zone de libre échange africaine. L’Algérie qui compte prendre une part majeure dans la construction de ce «rêve économique africain», milite pour son émergence et déploie les arguments pour ce faire. Il faut savoir, à ce propos, que l’Afrique pèse 3.000 milliards de dollars en échange économique. Cela est un fait. ... Lire la suite »

Les premiers fondements de la nouvelle République

La machine des élections présidentielles du 12 décembre prochain est maintenant bien lancée. Il ne fait plus aucun doute que cette option est, aujourd’hui, le meilleur moyen pour casser le cercle vicieux de la crise multiple qui frappe le pays, pas depuis le 22 février comme le soutiennent certains, mais depuis la très risquée décision prise par l’ancien système d’aller ... Lire la suite »

...:
La dure expérience de la démocratie

La Tunisie est-elle en passe de replonger dans de la crise politique, après le semi-échec du double scrutin? On pourrait le penser, et la réalité du terrain le démontre assez bien, compte tenu que les électeurs tunisiens ont choisi pour les deux consultations électorales, présidentielles et législatives, de créer une situation d’ingérabilité du pays. Ce ne sont pas les Tunisiens ... Lire la suite »