vendredi , 6 décembre 2019

Oran Aujourd’hui

Les grandes failles du système associatif

L’implication de la «société civile» dans la gestion des affaires de la cité, n’a en réalité, jamais pu atteindre une dimension crédible et efficace, digne des attentes collectives. Elle a surtout servi au décor des façades virtuelles d’une «démocratie participative» réduite aux slogans politiciens et au culte des illusions. A quelques rares exceptions près, les associations locales créées à travers ... Lire la suite »

Des comités de quartier à la place des APC ?

La semaine dernière, on apprenait qu’une instruction du Ministre de l’Intérieur a été adressée aux collectivités locales leur demandant «d’associer les citoyens» dans tous les choix d’investissements dans les projets d’utilité publique avant le lancement de la réalisation. Notamment en matière d’infrastructures scolaires, d’espaces verts, de stades de proximité, de bureaux de postes et autres structures sociales de proximité. A ... Lire la suite »

Au registre du mensonge et de la démagogie

Depuis son inauguration en juin 2012, la route dite «de la Corniche supérieure» reliant Oran à Ain El Turck, a été le théâtre d’une bonne vingtaine d’accidents tragiques. Il s’agit le plus souvent, de chutes de véhicules du haut de la falaise suite à un «virage raté» pour un excès de vitesse, un mauvais contrôle du véhicule et également une ... Lire la suite »

La culture du ghetto et de la régression

Constat: Dans presque la majorité des grandes zones d’habitat collectif, des plus anciennes au plus récentes, notamment les nouvelles cités de recasement implantées à la périphérie d’Oran, on assiste de plus en plus à l’installation d’un climat urbain marqué un début d’anarchie et de non-droit propre aux cités-ghettos de certaines banlieues gangrenées par bon nombre de fléaux. A la sortie ... Lire la suite »

Frictions et conflits pour le contrôle des commandes

La petite rue Torki Kaddour (ex-rue Dijon), une ruelle longeant la façade latérale du marché Michelet, a toujours été connue pour l’amoncellement des déchets déposés anarchiquement par les marchands de fruits et légumes à chaque fin de journée d’activité du marché. Un véritable dépôt, très mal organisé, juste à côté de l’une des deux grandes portes d’entrée latérales du marché ... Lire la suite »

Saisons estivales: L’anarchie irréductible

Dimanche dernier, alors que l’on pensait qu’il avait pris quelques jours de repos mérité, le Wali d’Oran a effectué une visite surprise à la Commune côtière de Aïn El Türck pour se rendre compte de lui-même du lamentable état des lieux rapporté par la presse locale et les réseaux sociaux. Selon notre confrère de Ouest Tribune, M. Chérifi n’a pas ... Lire la suite »

Les choix et les priorités de la politique de développement local

Les ambulants et les marchands illicites squattent encore de nombreux trottoirs à travers les rues et les quartiers. Les colporteurs d’eau, dans des citernes douteuses, sont toujours en activité. Les gravas et déchets de chantier sont encore trop souvent visibles, abandonnés ici et là au bord des routes. Les ordures et détritus, anarchiquement jetés par les ménages, traînent entre les ... Lire la suite »

Rumeurs, spéculations et fausses interprétations…

Hallucinant! Depuis quelques temps, certains présumés «analystes», très peu nombreux fort heureusement, ne cessent de surfer sur le registre des rumeurs et des fausses interprétations pour alimenter le spectre du chaos irréversible et de la corruption généralisée et irréductible, notamment, au sein des institutions à travers les collectivités locales. Des «dossiers», des «affaires louches», des «enquêtes», et autres supputations sont ... Lire la suite »

Tâtonnements et retards récurrents

Mardi dernier, notre confrère à ouest Tribune a décrit, et dénoncé à juste titre le lamentable état des lieux qui sévit encore au service de l’infectieux du CHU d’Oran. Une situation, écrit-il, qui n’est plus à passer sous silence, tant elle dépasse les limites de la décence et du respect des règles les plus élémentaires de la prise en charge ... Lire la suite »

Un lieu «sans âme et sans recours…» ?

Il y a prés d’un siècle, dans son recueil «L’été», Albert Camus écrivait : «Pour fuir la poésie et retrouver la paix des pierres, il faut d’autres déserts, d’autres lieux sans âme et sans recours. Oran est l’un de ceux-là». Cette sentence du célèbre romancier, abusive pour certains, encore d’actualité pour bien d’autres, peut en effet encore convenir à la ... Lire la suite »