vendredi , 22 juin 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Tissemsilt</span>:<br><span style='color:red;'>Conférence régionale pour la préparation de la prochaine rentrée scolaire</span>
© Ouest Tribune

Tissemsilt:
Conférence régionale pour la préparation de la prochaine rentrée scolaire

Venant en prolongement des rencontres organisées à Sétif pour les wilayas de l’Est du pays (17 wilayas) et de Tissemsilt pour celles de l’ouest (15 wilayas), le siège de la salle de délibérations de l’APW de Tissemsilt, siège de wilaya, abrite, depuis hier et pour une durée de trois jours soit du 13 au 15 janvier 2018, la conférence régionale pour la préparation de la prochaine rentrée scolaire 2018/2019.

Cette rencontre régionale présidée par le secrétaire général du ministère de l’Education nationale M.Abdelhakim Benabed, ainsi que de deux directeurs centraux et six sous-directeurs au ministère de l’Education nationale. Cette conférence régionale regroupe  les directeurs de l’Education des wilayas de l’Ouest ainsi que les chefs de services du personnel, de la scolarité, de l’organisation pédagogique et des infrastructures de 15 wilayas de l’Ouest du pays.
Après une allocution d’ouverture faite par la directrice de l’Education de la wilaya de Tissemsilt, à son tour Abdelhakim Benabed, secrétaire général du ministère de l’Education nationale, n’a pas manqué de souligner que pour toutes ces rencontres à Sétif et Tissemsilt, la ministre a beaucoup insisté sur le volet ayant trait aux ressources humaines. Après avoir remercié les responsables pour les efforts fournis, le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, c’est un départ à partir de Tissemsilt (pour les wilayas de l’Ouest et Sud-ouest), de Sétif (pour les wilayas de l’Est et Sud-est) et Alger (pour les wilayas du centre) pour la prochaine rentrée scolaire. Nous devons faire une halte, dresser le bilan et voir les insuffisances de la dernière rentrée scolaire afin de corriger les points négatifs et éviter les erreurs du passé» a indiqué M.Abdelhakim Benabed.
Et de poursuivre: «Nous débattrons de l’encadrement pédagogique et administratif de la préparation de la formation des futurs enseignants, des effectifs, des infrastructures et de la distribution du manuel scolaire pour sortir avec des recommandations que nous appliquerons pour la prochaine rentrée scolaire». Interrogé en marge des travaux sur les insuffisances enregistrées au cours de la rentrée 2017/2018, Abdelhakim Benabed a rappelé que beaucoup de difficultés ont été rencontrées dans les régions enclavées et isolées.
«Les enseignants que nous désignons, tardent à rejoindre leurs postes et parfois ne les rejoignent pas. Nous avons beaucoup d’éléments féminins. L’encadrement pédagogique dans les endroits éloignés, reculés ou isolés, nous pose un grand problème» a-t-il reconnu. Quant au recrutement, il n’avancera aucun chiffre si ce n’est que «les trois conférences de Sétif et celles du centre à Alger et de l’ouest du pays à Tissemsilt, auront à déterminer et à arrêter le nombre de postes à pourvoir en fonction des besoins» a-t-il noté. Il annoncera lors de son intervention, la constitution de quatre ateliers de travail et de réflexion. Le premier consacré à l’enseignement secondaire, le second pour le fondamental, le troisième se penchera sur les structures et le dernier pour les ressources humaines».
Dans son discours, le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, a beaucoup insisté sur la généralisation progressive de l’enseignement préparatoire en exhortant tous les responsables présents à tout mettre en œuvre pour l’ouverture de classes pour ces enfants et même des écoles maternelles pour ceux qui ont les moyens puisque, dira-t-il, la réglementation en vigueur l’autorise. L’intervenant a également évoqué l’ouverture de l’enseignement de tamazight «qui doit, a-t-il dit, être généralisé à l’ensemble de toutes les wilayas du pays». La prise en charge des enfants aux besoins spécifiques, ont été également au centre des préoccupations du représentant du ministère de l’Education «qui, a-t-il indiqué, ne doivent pas être marginalisés ni délaissés pour leur ouvrir des classes spéciales ou les intégrer dans les ordinaires comme tous les autres élèves». Il a été aussi question des nouvelles dispositions d’évaluation des élèves dans le primaire avec de nouvelles instructions explicatives».
En conclusion, il exhorta les responsables présents à une meilleure gestion rationnelle «qui, dira-t-il, permettra d’arriver à une école de qualité». Interrogé sur cette rencontre régionale, le secrétaire général du ministère de l’Education nationale nous déclare: «C’est trois  conférences ont été programmées pour les 17 wilayas de l’Est après avoir tenu à Sétif celle de l’Ouest pour 15 wilayas à Tissemsilt du 13 au 15 janvier 2018 et la dernière des wilayas du centre qui se tiendra à Alger dans les prochains jours. Le but est de bien préparer la prochaine rentrée scolaire 2018/2019. Les conférenciers auront également à examiner la possibilité de l’extension de l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les différents paliers.
Mohamed Achraf