mardi , 25 septembre 2018

....:
De sérieuses raisons de s’inquiéter

Mais jusqu’où peut aller l’administration américaine dans sa politique de chantage et de menace ? Rien ne semble malheureusement freiner Trump et ses conseillers dans leur démarche de mépris envers les lois et les institutions internationales. Nous sommes quasiment en pleine époque de western où la seule devise est le règlement de compte et les dépassements au mépris de toutes les lois.
La dernière sortie de l’administration américaine à travers la voix du conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton, a vraiment de quoi faire peur et de poser de multiples questions sur le rapport que tient cette administration avec tout ce qui est légal dans ce monde. En effet, John Bolton n’a pas hésité à employer un vocabulaire ordurier et digne des grands malfrats en menaçant ouvertement la Cour pénale internationale (CPI) et ses magistrats qui oseraient enquêter et engager des poursuites judiciaires à l’encontre des Américains ou Israéliens pour les «crimes de guerres» et «crimes contre l’humanité» commis en Afghanistan et en Palestine.
Les mots sont crus, sans aucune diplomatie avec une dureté qui fait froid au dos. « Nous allons interdire à ces juges et procureurs l’entrée aux Etats-Unis. Nous allons prendre des sanctions contre leurs avoirs dans le système financier américain et nous allons engager des poursuites contre eux dans notre système judiciaire ». Tout cela parce que des juges ont eu le tort d’enquêter sur des dépassements connus et reconnus par tout le monde.
Des dépassements auxquels s’adonne Israël sans aucune retenue, en tuant et en emprisonnant des Palestiniens dont le seul crime est de manifester à main nue contre l’horreur et toutes sortes de spoliations dont ils sont victimes depuis des années déjà.
Ainsi plus aucune limite, plus aucune morale ne semblent arrêter le président Trump et son équipe de faucons qui ont fait le choix de piétiner la législation internationale allant jusqu’à menacer les magistrats d’une juridiction internationale.
Face à toutes ses sorties de route et face aux multiples dénégations d’une administration qui n’arrête plus de faire peser sur la planète une réelle menace de voir les choses totalement déraper jusqu’à flirter avec des guerres aux conséquences dramatiques. Reste-t-il aujourd’hui à la grande Amérique une quelconque crédibilité dans l’instauration d’une paix durable dans ce monde ?

Par Abdelmadjid Blidi