mardi , 28 janvier 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Développement économique</span>:<br><span style='color:red;'>Des appels pour aller à la numérisation et à la digitalisation</span>
© capture vidéo youtube

Développement économique:
Des appels pour aller à la numérisation et à la digitalisation

Afin d’assurer un développement économique, il est très important d’aller rapidement vers la digitalisation et la numérisation de la société. Ainsi, il sera très nécessaire de créer un ministère dédié au «Numérique».

Dans une analyse de l’expert en économie Abderrahmane Hadef, il dira qu’il «est très important de pouvoir choisir ses partenaires». Dans cet ordre mondial, la question économique se retrouve au centre même des bouleversements. L’émergence de nouveaux métiers et de nouvelles industries nous mène directement vers la nouvelle Révolution industrielle connue sous l’appellation “industrie 4.0”.», explique l’expert en économie et d’ajouter «De nouvelles multinationales (par exemple, GAFAM et BATX), ayant pour cœur métier les TIC et dont l’influence progresse de manière exponentielle, sont en train de remettre en cause l’organisation des pays ainsi que le principe des Etats nations à l’intérieur des zones géographiques, et par conséquent toute la notion de souveraineté».
Selon lui, tous les pays à travers le monde réagissent et se préparent pour ces mutations. Tantôt par une résistance et tantôt par une soumission, mais souvent dans le sens de cette évolution voire Révolution. «L’Algérie ne peut faire l’exception et doit s’adapter et se préparer pour affronter cette transformation. Elle doit se doter d’une vision appropriée et mettre en place le cadre judicieux et les institutions nécessaires pour y faire face», précise M. Hadef qui a appelé au «bon choix des partenaires».
Pour sa part, Karim Khelouiati, spécialiste en cyber sécurité et directeur de la start-up Kooteo, a appelé à se mettre du côté de la Chine et bénéficier ainsi des avantages de «La Route de la soie». Pour cet expert, l’alignement du côté des GAFAM n’apportera rien pour l’Algérie. «L’alignement au côté des GAFAM sera une erreur stratégique de l’Algérie», précise M. Khelouiati qui rappellera que ces géants mondiaux pourront à n’importe quel moment «stopper l’utilisation de leurs services» rien pour un problème politique. Dans ce sens, il citera l’exemple de Huawei en Chine qui s’est vue privée des services des entreprises américaines suite à un conflit politique. «Imaginez si ce problème sera reproduit pour notre pays ?  A ce jour vous ne pouvez pas imaginer les pertes et le désastre», explique l’expert en cyber sécurité. M. Khelouiati a appelé à s’orienter très rapidement vers les entreprises chinoises à l’image de Huawei et ZTE dans l’équipement. «Je pense que Huawei qui travaillait en Algérie depuis 15 ans, sera le meilleur partenaire pour notre pays pour accélérer la digitalisation et rattraper davantage le retard enregistré en comparaison à des pays de notre Continent», explique l’expert qui rappelle les efforts et les contributions de cette société chinoise notamment en matière de formation, d’accompagnement de nos ressources humaines et de la qualité des produits et équipements de renom mondial.
Noreddine Oumessaoud