dimanche , 17 février 2019
<span style='text-decoration: underline;'>OPGI </span>:<br><span style='color:red;'>Des créances de 70 milliards de cts à récupérer</span>
© OT / Adda

OPGI :
Des créances de 70 milliards de cts à récupérer

Le montant de créances de l’OPGI s’élève à 70 milliards de cts, a annoncé hier le directeur de l’Office Baroud Mohamed lors d’une conférence de presse.
Ce montant a poussé l’OPGI à entamer une compagne de sensibilisation pour les locataires afin qu’ils payent leurs dettes. Le directeur de l’OPGI a expliqué que cette campagne de porte à porte, est toujours en cours, en expliquant que par cette campagne de sensibilisation, l’OPGI vise à éviter le contentieux qui mènera à l’expulsion des familles.
«Il y a des locataires qui n’ont pas payé leurs loyers depuis 10 ans, alors que le montant ne dépasse pas 2500 Da mensuellement» dira l’interlocuteur. Concernant les logements non occupés, des brigades de l’OPGI sont sur le terrain pour recenser ces logements suite à une instruction du Ministère. Cette inspection est faite en coordination avec les services de la SEOR et la Sonelgaz.
Par ailleurs, et concernant les perspectives de l’OPGI au courant de 2019, 14800 logements sont prévus pour la distribution au courant de cette année scindés entre le LPL et le LPA. Une partie de ces logements a été notifiée aux daïras dans le cadre d’un quota de 6800 logements, pour le LPA, il est prévu la distribution du projet 154D, 81 logements/121, 79/159 logements à Belgaïd ainsi que le projet 125 logements à Benfreha. A cela, s’ajoute 100 logements LSP à Misserghine. A propos de la réhabilitation des immeubles, 9 immeubles sont prévus à la réception cette année à la rue Mohamed Khémisti et Larbi Ben M’Hidi, alors que les travaux vont être entamés dans 3 immeubles de la pêcherie. Par ailleurs, l’OPGI prévoit en 2019, la réception durant le premier semestre, 8 groupements scolaires, 10 durant le 3ème trimestre, un CEM et deux lycées alors que les travaux ont été entamés de 6 CEM, 3 sûretés urbaines et 3 salles de soins. A propos de la situation financière de l’OPGI, l’interlocuteur a affirmé qu’elle est stable, avec 4.6 milliards de cts de salaires mensuels pour l’Office qui emploie 472 employés.
Par ailleurs, l’interlocuteur a annoncé également, que les travaux de restauration de 35 bâtiments au centre-ville d’Oran, ont été achevés et réceptionnés dont 24 bâtiments ont été restaurés à la rue Larbi Ben M’Hidi et 11 autres à la rue Mohamed Khémisti, ajoutant que l’opération a porté sur le ravalement des façades et la réfection des terrasses et des escaliers, tout en respectant le mode architectural. Dans ce cadre, la wilaya d’Oran a bénéficié en 2008, au titre du même programme, d’une enveloppe de 2,5 milliards de DA pour prendre en charge plus de 600 bâtiments et 114 sites historiques. Ainsi, 49 immeubles restaurés, ont été réceptionnés entre 2008 et 2017. Par ailleurs, l’OPGI d’Oran sera chargé de la réalisation de 500 logements LPA dans le nouveau pôle urbain Ahmed Zabana de Misserghine. En effet, un bureau d’étude devra être choisi pour mener l’étude et le suivi de ce projet, à la suite, des appels d’offres seront lancés pour choisir les entreprises qui devront réaliser ces logements qui seront les premiers de cette formule réalisée à Misserghine où actuellement, des milliers de logements de type AADL sont en cours de réalisation.
Fethi Mohamed