samedi , 24 août 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Les souscripteurs LPA dénoncent de «graves» retards dans les travaux VRD </span>:<br><span style='color:red;'>Des logements achevés, mais sans aucun raccordement</span>
© Ouest Tribune

Les souscripteurs LPA dénoncent de «graves» retards dans les travaux VRD :
Des logements achevés, mais sans aucun raccordement

Des souscripteurs de la formule LPA dans la wilaya d’Oran, n’arrivent plus à prendre leur mal en patience en raison du grave retard dans le lancement des travaux de viabilisation et de raccordement de leurs appartements aux réseaux divers. Des logements sont achevés dans plusieurs sites depuis plusieurs mois, certains même depuis 2018, mais presque rien n’a été fait par les maîtres d’ouvrages pour raccorder les logements finis.

Une situation qui serait essentiellement due à des lenteurs bureaucratiques pour la désignation des entreprises qualifiées pour ce genre de travaux. Que ce soit à Arzew, à El Mohgoun (110 LPA), à Misserghine (193 LPA) ou même à Belgaid (chantier 154 LPA), la livraison de centaines de logements promotionnels aidés (LPA), est compromise par le retard dans la réalisation des travaux de VRD. Les maitres d’ouvrages sont confrontés à des contraintes techniques pour sélectionner des entreprises qualifiées, ce qui risque d’ajourner sine die l’attribution de centaines de logements. La direction du logement, qui a été saisie par des souscripteurs inquiets, tente de jouer l’intermédiaire entre les maîtres d’ouvrages et les sociétés de prestations de services (hydraulique, SEOR, ONA…), mais pour l’instant presque rien de concret n’a été réalisé, selon des souscripteurs. Ces derniers, appellent à une intervention prompte des services concernés pour lancer la viabilisation de leurs sites pour permettre la livraison de leurs logements dans les plus brefs délais.
Ce problème de retard dans les travaux de viabilisation et de raccordement des logements achevés, ne concerne pas uniquement la formule LPA, mais d’autres formules notamment celle de la location-vente souffre des lenteurs bureaucratiques dans le lancement de travaux de viabilisation. Ainsi, le chantier de viabilisation du pôle urbain Ahmed Zabana (Misserghine), demeure toujours en souffrance. Ce nouveau pôle urbain nécessite de gros travaux pour le raccordement des appartements au réseau principal d’assainissement. Les souscripteurs redoutent que les travaux de viabilisation s’éternisent.
Certains estiment que la livraison des logements achevés pourrait traîner en raison de ce retard flagrant dans la viabilisation. «La procédure administrative pour désigner une entreprise pour la viabilisation du site, devra durer au moins deux mois», précisent les mêmes sources. Les délégués des souscripteurs restent, contrairement à la wilaya qui avance la date de septembre pour la livraison des 13.000 logements, prudents. Ils assurent que la livraison des 13.000 logements ne sera finalement possible qu’en décembre prochain ou en début 2020.
H. Maalem