jeudi , 2 avril 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Coronavirus</span>:<br><span style='color:red;'>Des mesures pour assurer le transport du personnel de la santé</span>

Coronavirus:
Des mesures pour assurer le transport du personnel de la santé

La suspension des transports en commun comme  moyen de lutte contre la propagation du Coronavirus, a engendré des  perturbations au niveau des établissements de la santé de la wilaya d’Oran,  qui tentent depuis dimanche, de trouver des solutions pour assurer le  transport à leurs personnels.

A l’EHU «1er novembre» d’Oran, qui compte un peu plus de 5.000 agents tous  corps confondus, le besoin se ressent chez un cinquième du personnel, soit  1.000 employés, a indiqué le directeur de l’établissement, le Dr Mohamed  Mansouri. Il a précisé que des mesures ont été adoptées pour faire face à  ce problème.
L’EHU dispose, depuis dimanche, de six bus, soit trois de l’Entreprise de  transport d’Oran (ETO) réquisitionnés par les autorités locales, et trois  autres mis à disposition de l’hôpital par des opérateurs privés, a-t-on  indiqué de même source. «Toutefois, nous avons besoin de quatre bus supplémentaires pour assurer  le transport à tous ceux qui en ont besoin», a souligné le Dr Mansouri. Il  a ajouté qu’une application de covoiturage a été lancée parmi les employés  de l’établissement. «Le début est un peu difficile, mais la machine sera  bien rodée d’ici la fin de la semaine», a-t-il assuré. Au CHU «Dr. Benzerdjeb» d’Oran, un système de garde de 24 heures contre  trois jours de repos a été adopté pour limiter le nombre de déplacement, a  indiqué le directeur Hadj Boutouaf. La wilaya d’Oran a, par ailleurs, réquisitionné cinq bus de l’ETO au  profit de cet établissement, ce qui semble suffisant. «Ce sont ceux qui  résident hors wilaya qui posent problème en revanche», a noté M. Boutouaf.  Il a également ajouté que les trois véhicules de la direction de l’hôpital  ont été mobilisés pour transporter des agents vers les wilayas limitrophes,  Relizane et Mostaganem et Mascara en l’occurrence. La suspension de tous les moyens de transport en commun publics et privés  à l’intérieur des villes et inter-wilayas ainsi que le trafic ferroviaire,  figure parmi les mesures de lutte contre la propagation du coronavirus,  décrétées par le président de la République, Abdelmadjid Tebboun,  rappelle-t-on.