samedi , 4 avril 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Deux bus de la ligne «H» pour désenclaver les cités AADL de l’extrême-ouest d’Oran</span>:<br><span style='color:red;'>Des rotations quotidiennes pour relier la cité des Amandiers</span>
© Ouest Tribune

Deux bus de la ligne «H» pour désenclaver les cités AADL de l’extrême-ouest d’Oran:
Des rotations quotidiennes pour relier la cité des Amandiers

Suite aux nombreuses plaintes des habitants des cités location-vente de l’extrême-ouest de la ville et en particulier ceux du pôle urbain Ahmed Zabana et la cité 1.300 logements AADL de Haï Bouamama (El Hassi), la Direction des Transports en partenariat avec un opérateur privé, vient d’affecter deux bus de la ligne H pour désenclaver ces deux cités.

Ces deux bus effectuent désormais des rotations quotidiennes entre ces cités location-vente et la cité des Amandiers (Haï Louz). Les usagers pourront ensuite prendre le bus H ou un autre moyen de transport urbain pour rejoindre la ville ou leur lieu de travail.
Il s’agit en fait, d’une solution provisoire en attendant l’ouverture de nouvelles lignes de transport pour ces cités location-vente. Les habitants de ces cités trouvent de grandes difficultés pour se déplacer à Oran ou vers les autres localités limitrophes en raison de l’absence de transport. Ils sont souvent contraints d’attendre durant une heure pour avoir une place debout dans les bus qui desservent la ville d’Aïn Témouchent. Il est à rappeler, que les bénéficiaires du programme AADL 2 du pôle urbain Ahmed Zabana et de la cité 1.300 logements location-vente, sont abandonnés dans un «no man’s land» sans aucun équipement d’accompagnement. Des robinets sont à sec dans de nombreux îlots, l’éclairage public est inexistant, la collecte des déchets n’est pas assurée, l’insécurité est totale, le transport est presque absent…les défaillances rencontrées au quotidien par les nouveaux relogés, sont nombreuses.
H.Maalem