dimanche , 16 juin 2019
<span style='text-decoration: underline;'>UGTA</span>:<br><span style='color:red;'>Des syndicalistes et des travailleurs réclament le départ de Sidi Saïd</span>

UGTA:
Des syndicalistes et des travailleurs réclament le départ de Sidi Saïd

Des dizaines de syndicalistes et des travailleurs ont organisé hier, à Alger, une énième action de protestation pour s’opposer au maintien de Abdelmadjid Sidi Saïd à la tête de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA).

Depuis des mois, à travers une multitude d’actions, les contestataires n’ont pas cessé de réclamer le départ de Sidi Saïd à la tête de la centrale syndicale dont le règne dépasse les 20 ans. La grogne contre Sidi Saïd s’est accentuée depuis le début du mouvement de protestation populaire, le 22 février, ayant conduit au départ de plusieurs responsables politiques et d’autres responsables ayant été à la tête d’institutions et d’entreprises publiques.
Les contestataires refusent de mettre fin à leur mouvement de grogne contre le Secrétaire général de l’UGTA malgré l’annonce de ce dernier de ne pas se présenter à un nouveau mandat et d’avancer la date de la tenue du prochain congrès qui aura lieu les 21 et 22 juin prochains, au lieu du 3 janvier 2020.
Ainsi, le rassemblement de contestation a été lancé hier dès la matinée par des dizaines de syndicalistes et des travailleurs qui ont tenu un sit-in devant le siège de l’UGTA à Alger.
En plus de slogans qui ont été scandés à gorges déployées, les manifestants, munis de pancartes, ont réclamé le départ dans «l’immédiat» de Abdelmadjid Sidi Saïd. «Sidi Saïd partez», «libérez l’UGTA», «Sidi Saïd dégage», peut-on lire sur quelques pancartes brandies par les manifestants.
Comme fut le cas lors des actions de protestation menées dans le passé, les manifestants ont affiché de nouveau leur rejet catégorique du maintien du Secrétaire général Abdelmadjid Sidi Saïd, à la tête de la Centrale syndicale, estimant qu’il était temps de «se réapproprier l’UGTA».
Lancée dans le cadre du mouvement populaire, la protestation vise la réappropriation de la Centrale syndicale par les travailleurs en mettant une pression sur l’actuel SG visant son départ à la tête de la «maison du peuple».
Les protestataires ont dénoncé «la ligne antipopulaire et anti-travailleurs que conduit l’actuel secrétariat de l’UGTA».
Par ailleurs, les protestataires, lors de leur action d’hier, ont affiché également leur opposition à la tenue de ce qui ont appelé le prochain congrès de la Centrale syndicale de «pseudo congrès». Selon les manifestants, ce rendez-vous «réunira non pas les représentants des travailleurs, mais juste les instances actuelles pour remplacer le secrétaire général et éventuellement quelques secrétaires nationaux».
Les manifestants ont dénoncé l’organisation du prochain congrès par le secrétariat national de l’UGTA. Pour eux, c’est la commission exécutive nationale (CEN) qui est habilitée à préparer et à organiser un congrès.
Les syndicalistes et des travailleurs protestataires, ont estimé que le prochain congrès de l’UGTA ne réglera pas les problèmes réels de la classe ouvrière comme: l’augmentation des salaires, la lutte contre précarité de l’emploi, le renforcement du pouvoir d’achat, l’IRG, une meilleure retraite protection sociale, entre autres. Il est à rappeler enfin, que l’actuel Secrétaire général de la Centrale syndicale, avait affirmé qu’il ne présentera pas sa candidature pour la présidence de l’UGTA, lors du 13e congrès qui se tiendra avant sa date prévue.
L’annonce de ce renoncement a été faite le 11 avril dernier à Oran par Sidi Saïd, lors d’une réunion de coordination des membres du comité exécutif national de l’UGTA, où il a affirmé qu’il n’avait aucune intention de se représenter pour un nouveau mandat.
Abdelmadjid Sidi Saïd avait également annoncé à la même occasion, la mise en place d’une commission nationale de préparation de ce congrès sera créée et se tiendra le 27 avril courant. Une réunion pour mettre les mécanismes et les mesures préparatoires du congrès ainsi que la date de sa tenue.
Samir Hamiche