mercredi , 11 décembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Algérie Poste</span>:<br><span style='color:red;'>Disponibilité de liquidité durant le Ramadan, l’Aïd et l’été</span>
© D.R

Algérie Poste:
Disponibilité de liquidité durant le Ramadan, l’Aïd et l’été

Afin d’améliorer la qualité de ses services et mettre fin aux longues chaînes à l’intérieur des bureaux de poste qui irritent de plus en plus les clients, Algérie Poste a effectué des progrès notables.

Il s’agit notamment de la mise en place de la carte monétique baptisée «Edahabia» qui permit d’effectuer plusieurs opérations. Un grand nombre de clients d’Algérie Poste ont d’ors et déjà effectué des demandes pour l’acquisition de cette carte.
Pour ce qui est de la liquidité, le Directeur général d’Algérie Poste (AP), Abdennacer Sayah, a rassuré par ailleurs, quant à la disponibilité de celle-ci durant le mois sacré, l’Aïd et en été.
Concernant la carte monétique baptisée «Edahabia, il y a près de deux millions de demandes d’acquisition de cartes monétiques «Edahabia», a affirmé le responsable.
«Algérie Poste a enregistré 2 millions de demandes de cartes de paiement +Edahabia+, chiffre presque assuré, avec le lancement, la semaine dernière, d’une opération de distribution d’envergure au niveau national des cartes disponibles» a-t-il indiqué.
Intervenant sur les ondes de la Radio nationale, le DG d’AP a affirmé que la fabrication de ces cartes «s’inscrit dans le cadre de la politique de l’Etat visant la numérisation de l’économie nationale», a-t-il dit, évoquant le lancement, vers la fin juin, de la mise en service de ces cartes, afin de permettre aux citoyens de retirer une somme allant à 50.000 dinars, à condition de désactiver les anciennes cartes durant la même période.
Abdennacer Sayah a fait part du retrait de près de 2.000 milliards de dinars, depuis le début de l’année en cours et jusqu’en mai, affirmant que la question de la liquidité ne se poserait plus durant le mois de Ramadhan, l’Aid-el-Fitr ou en été.
En vue de trouver une solution aux distributeurs automatiques usés, M. Sayah a annoncé l’acquisition et le montage de 600 nouveaux distributeurs, mettant l’accent sur le mécanisme mis en place au niveau de la Direction générale, chargée de contrôler la liquidité au niveau des distributeurs automatiques, à travers un centre de suivi chargé de contacter les receveurs des bureaux de poste afin de remédier à tout manque.
Concernant l’impossibilité pour les clients d’Algérie poste d’utiliser leur carte de retrait pour retirer de l’argent à partir des distributeurs de différentes banques, M. Sa-yah a indiqué qu’il s’agissait de problèmes techniques datant de 2015, des problèmes, a-t-il dit, que «nous œuvrons actuellement à résoudre avec les banques pour rétablir ce service, notamment avec la mise en service des cartes Edahabia».
S’agissant des projets du secteur, M. Sayah a indiqué qu’à court terme, un distributeur sera assuré pour 3.700 bureaux de poste, afin d’éviter la surcharge et la saturation de ces bureaux. Il a cité, à cet effet, un programme tracé pour les trois prochaines années pour l’installation de guichets automatiques (GAP), sur instruction du ministère de tutelle, outre l’entrée en service des boites postales intelligentes, qui seront lancées en juillet à l’occasion du double anniversaire de indépendance et de la jeunesse.

Alger: Samir Hamiche