dimanche , 29 mars 2020

...:
Echec au complot

Les détracteurs de l’Algérie sont dans tous leurs états. Ils ne savent plus comment faire pour déstabiliser durablement le pays. La transparence de la présidentielle a été un coup très dur asséné à ces officines. Le fait que n’importe quel être humain peut, à tout moment, visionner le dépouillement des bulletins de vote, aura été une initiative très riche en enseignement à l’endroit de l’opinion nationale d’abord, mais également à ceux qui cherchent le malheur de l’Algérie. Il ressort du comportement de leaders de ces milieux malfaisants, dont certains ne font pas de secret de leur voyage payé rubis sur ongle par des ONG très impliqués dans les «révolutions» arabes, ont cru voir que la chance leur souriait enfin et qu’ils pouvaient prétendre à leur objectif, celui de détruire l’Algérie.
C’est sans doute la défaite cuisante que leur a infligée le peuple algérien qui a poussé certains de ces «visages» à se confondre en insultes et tomber dans les critiques haineuses et sans arguments aucun. Il ne leur reste que la violence comme mode opératoire pour parvenir à leurs fins. Ils ont tenté le coup au jour même de la présidentielle et ont lamentablement échoué.
Tout ces gens-là ont été sans doute surpris par la tournure que prennent les événements. Ils ont compris qu’ils ne pourront bientôt plus, jouer avec les sentiments patriotiques des familles algériennes qui battaient le pavé, avec l’espoir de voir leur pays réellement développé et stable. En recourant à la violence, ils perdent les Algériens sincères et ne se retrouveront qu’avec leurs sbires à casser tout sur leur passage. Mais ils trouveront les Algériens sur leur chemin. C’est le pire scénario qu’auraient pu imaginer les soutiens étrangers à cette mouvance, car ils savent qu’ils y perdent au change.
Il faut dire qu’après l’échec de la tentative de passage en force avec l’aide quasi avérée d’ONG étrangères, voici donc nos comploteurs apparemment incapables de arriver au bout de leurs desseins. La vérité est que pour cette énième tentative de déstabilisation, ils ont pêché par excès de confiance. Ils pensaient que l’Algérie ne pouvait que tomber comme un fruit mûr. Il leur suffirait de tendre la main pour la cueillir.
Mais force est de constater qu’ils se sont encore une fois trompés. Ils se tromperont toujours pour la simple raison qu’ils n’arrivent pas à saisir la profondeur de la Révolution algérienne. Celle qui irrigue jusqu’à ce jour l’âme de tout Algérien.
Par Nabil.G