vendredi , 21 février 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Bourse d’Alger</span>:<br><span style='color:red;'>Engouement des PME pour l’adhésion</span>

Bourse d’Alger:
Engouement des PME pour l’adhésion

Alors que le financement des institutions financières classiques est déjà en difficulté, les entreprises notamment les PME et PMI commencent à s’orienter vers la bourse comme un moyen de financement durable.

Ainsi, après le dépôt déjà d’une dizaine d’entreprises privées, en 2019, des lettres d’intention pour entrer en Bourse, la PME, CASBAH SPA, créée en 1998 dans le cadre du dispositif d’aide à l’emploi, ANSEJ, et spécialisée dans l’agro-alimentaire a déposé son dossier avec sa demande de visa et d’admission auprès de la COSOB, autorité de régulation du marché boursier. Cette annonce a été faite hier par le directeur général du cabinet RMG Consulting et promoteur en bourse, Souhil Meddah, qui dira en outre que le dossier est en phase d’étude auprès des services techniques de la COSOB pour une éventuelle autorisation pour lancer un appel public à l’épargne. Plus précis, M. Meddah dira que le dossier avec la demande a été déposé le mercredi 15 janvier 2020. «Si dans le cas où la COSOB donne son visa pour cette opération avant les deux mois, CASBAH lancera son APE avant la fin du premier semestre 2020», précise le même responsable, tout en ajoutant que CASBAH SPA compte concrétiser son plan d’investissement en deux parties, l’une pour le renforcement de ses capacités au niveau de son unité actuelle, et la deuxième dans le lancement de ses deux futures unités de Relizane et de Djelfa. Ainsi, CASBAH SPA compte en outre mobiliser un effet de levier important à travers la dette financière, qui doit soutenir les equity ciblées dans cette opération. Pour cette première émission de titres, la PME a choisi d’aller vers un appel public à l’épargne, pour une levée de fonds d’un milliard de dinars, avec un prix d’action de 300 dinars, conclut M. Meddah, ajoutant que 3.337.000 actions seront émises.
A travers ce genre d’action, la bourse semble trouver échos auprès des opérateurs qui ont trouvé de ce moyen de financement, une issue pour développer l’économie nationale.
Noreddine Oumessaoud