lundi , 22 juillet 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Mostaganem </span>:<br><span style='color:red;'>Etudiants et professeurs se rassemblent sur l’esplanade de la mairie</span>
© D.R

Mostaganem :
Etudiants et professeurs se rassemblent sur l’esplanade de la mairie

Comme à chaque mardi depuis trois mois environ, hier, des dizaines d’étudiants et des professeurs ont marché de l’université (ex-ITA) jusqu’à l’esplanade de la mairie de Mostaganem où ils ont organisé un rassemblent.

Ainsi, arborant des banderoles et des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Non aux élections le quatre juillet ». « Nous rejetons Bensalah et Bédoui ».
« Nous voulons un Etat de droit, l’indépendance de la justice ». Les étudiants et les professeurs ont crié au cours de la marche et du rassemblent, lesdits slogans. Comme toujours, le pacifisme a marqué l’action des étudiants qui s’inscrit dans l’effort de soutien au mouvement populaire (Hirak) déclenché le vingt deux février de l’année courante, revendiquant un changement radical et l’effacement de tous les symboles du système qui a ruiné le pays.
Les étudiants reconnaissent que des victoires ont été enregistrées, mais avancent qu’ils resteront mobilisés et unis même après que leurs revendications soient toutes satisfaites.
Ensuite, les étudiants et les professeurs ont organisé à l’université, des débats sur les derniers développements liés à la situation politique du pays et leurs impacts. Ainsi, les uns et les autres ont donné leurs avis, dans un cadre démocratique, et se sont mis d’accord pour continuer leur mobilisation et ont appelé à la sensibilisation de leurs condisciples pour assurer la victoire totale.
Il apparaît de façon claire que le Hirak a permis un éveil de conscience, de patriotisme chez les jeunes, particulièrement les étudiants qui seront les futurs cadres de l’Algérie nouvelle.
Cependant, pour une réussite totale, des hommes politiques et syndicalistes intègres, nobles, expérimentés qui n’ont pas été salis, doivent agir pour encadrer ces jeunes déjà mobilisés pour en faire de vrais hommes capables de développer le pays en exploitant au mieux ses riches ressources diversifiées. Tout objectif peut être atteint quand il y a la volonté humaine.
Charef.N