jeudi , 12 décembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Athlétisme | Soirée ramadanesque sur piste au stade Zabana - Oran </span>:<br><span style='color:red;'>Evaluation des athlètes, en prévision d’échéances officielles</span>

Athlétisme | Soirée ramadanesque sur piste au stade Zabana - Oran :
Evaluation des athlètes, en prévision d’échéances officielles

La ligue oranaise d’athlétisme, présidée par, Filali Hadj Brahim a organisé sur la piste du stade Zabana, une soirée ramadanesque, qui entre dans le cadre des activités de la ligue. Une aubaine, pour les entraineurs et techniciens, afin d’évaluer leurs athlètes, en ce mois de Ramadhan, surtout qu’on est à la veille des championnats nationaux Open d’Alger, prévus en juillet et des championnats d’Afrique des U20 à Tlemcen. En effet, les athlètes ont goûté avec joie, à une compétition en nocturne, puisque les dernières soirées à Oran, sous les projecteurs, remontent à plus d’une quinzaine d’années. Ont pris part à cette soirée sportive, près de 90 athlètes juniors, espoirs et seniors en Open, garçons et filles, qui ont représenté les clubs de Saida, Sidi Belabbes, Tlemcen et Oran. Cette première soirée, puisqu’une autre est prévue, weekend prochain, a concerné 5 catégories de courses, en filles et garçons : le 100m plat, 400m plat, 1500m, 200m et 800m. Les responsables de ligue ont mis les moyens humains et logistiques, pour le bon déroulement de cette manifestation sportive. Les athlètes du club Itihad chorta Wahrane, (IRCW), se sont illustrés dans certaines courses. En filles, Touati Amina au 200m et en garçons, l’athlète le plus en vue de ce club, Tour Abdeljalil, s’est imposé aisément au 100m plat. On n’omettra pas de citer, l’internationale et championne d’Afrique universitaire, Ammour Khadija du club ASCAO, qui a remporté le 100m pla, de fort belle manière, de même que l’espoir, Bakhti Amel, du club fidèles d’Oran, qui a dominé le 400m plat.
B.Sadek

 

Ils ont dit :

Tour Abdeljalil : (international vainqueur 100m plat IRCW)

« Pour notre préparation en nocturne, on se déplaçait vers la capitale, puisque notre stade des castors est dépourvu d’éclairage. Les athlètes à Oran sont confrontés à de nombreux aléas, dont le manque de moyens. Crtains ont mis fin à leur carrière, ou sont contraints de changer d’air. On a la chance à l’IRCW, d’avoir un entraineur d’expérience. La discipline à Oran est en nette régression. Je me prépare pour l’Open national, et je dois aussi effectuer un stage, en prévision d’échéance internationale universitaire ».

Ammour Khadija : (Internationale lauréate du 100m plat ASCAO)

« C’et une bonne chose, que de participer à cette compétition en nocturne, pour notre préparation pour l’Open d’Alger de juillet. Le stade des Castors, affecté à la discipline, ne s’y prête pas, car dépourvu de beaucoup de moyens nécessaires à l’athlétisme, notamment l’éclairage. Les athlètes ne sont pas aussi motivés. Fort heureusement, mes parents, me soutiennent. Nos jeunes ne connaissent pas la perche, les lancers ou le saut en hauteur, dont Oran est dépourvue ».

Bakhti Amel : (vainqueur 400m plat club fidèles d’Oran)

« C’est la première fois, que je découvre le stade Zabana, dans cette compétition nocturne. J’évolue sous la coupe de l’entraineur, Benahmed Ahmed. Je suis sélectionnée en équipe nationale, grâce à mon meilleur 2e temps, réalisé à Alger au mois de mai. Je dois éventuellement participer, aux championnats d’Afrique des U20, qui auront lieu à Tlemcen. L’athlète Benselka Djihane, de même que les responsables de mon club m’encouragent ».

Filali Hadj Brahim : (président de la LOA organisateur)

« Il fallait une entente, entre la ligue et l’OPOW, pour l’organisation de cette soirée ramadanesque, en nocturne, qu’on n’a plus mise sur pied, depuis plus d’une quinzaine d’années, alors que Zabana abritait dans le temps, de nombreuse compétitions nationales et internationales, en plus du fait, qu’il a vu naitre de nombreux champions. Depuis mon installation à la tête de la ligue, j’ai réussi à travailler avec tout le monde. Je remercie d’ailleurs, le responsable de l’OPOW, Lahmar Boumediene, pour sa confiance. Notre programme, pour la relance de l’athlétisme est consistant ».