jeudi , 14 novembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Mondiaux de gymnastique </span>:<br><span style='color:red;'>Fortunes diverses pour l’Algérienne Naïr</span>
© APS

Mondiaux de gymnastique :
Fortunes diverses pour l’Algérienne Naïr

L’Algérienne Sofia Naïr a connu des fortunes  diverses aux Championnats du monde de gymnastique artistique, dont les  qualifications se sont déroulées samedi à Stuttgart (Allemagne).

Au concours général, la gymnaste algérienne a pris la 160e place sur 174  participantes (42,965 points), tandis qu’aux barres asymétriques, elle est  198e sur 205 (8,133). Naïr (16 ans) a fait mieux à la poutre (153e sur 207) avec 10,433 et au  sol (149e sur 203) avec 11,466. Sans surprise, l’Américaine Simone Biles (22 ans) a étincelé dès les  qualifications en atteignant les six finales possibles tout en réussissant  deux acrobaties inédites et ultra complexes. La Texane a réussi dès sa première diagonale au sol son triple-double  -comprenez une triple vrille et un double salto- original et d’une  difficulté inédite. Une heure plus tard, elle a conclu son concours avec sa  périlleuse sortie à la poutre en double-double -ici double vrille et double  salto- là aussi du jamais-vu. Comme le veut la tradition, les deux  prouesses porteront désormais son nom : «The Biles II» (un autre élément au  sol est déjà baptisé de son nom) et «The Biles» sont nés. Un saut éponyme,  étrenné aux Mondiaux-2018, existe déjà. Autour de ses deux nouvelles acrobaties époustouflantes, la quadruple  championne olympique et quatorze fois championne du monde s’est qualifiée  pour les cinq finales individuelles, en plus de celle par équipes. Elle a  dominé les qualifications du concours général (59,432), avec plus de deux  points d’avance, ainsi que celles du sol (14,833) et de la poutre (14,800).  Et a pris la deuxième place au saut (15,199) et la septième aux barres  asymétriques, l’agrès qui lui réussit le moins (14,733). La finale du concours général a lieu jeudi, celles par agrès samedi et  dimanche. Dans le concours par équipes, Biles et ses coéquipières américaines ont  totalisé un score de 174,06. Elles devancent les Chinoises (169,161), de  plus de cinq points, et les Russes (168,080). La finale est programmée  mardi. Etats-Unis, Russie et Chine avaient déjà leur billet pour les JO-2020 en  poche au titre de leurs médailles mondiales par équipes conquises en 2018.  Ont conquis les neuf derniers tickets la France, le Canada, les Pays-Bas,  la Grande-Bretagne, l’Italie, l’Allemagne, la Belgique, le Japon et  l’Espagne. Dimanche et lundi, place aux qualifications messieurs, avec la même course  aux derniers sésames olympiques collectifs, en présence des Algériens  Mohamed Abdeldjalil Bourguieg, Hillal Metedji et Mohamed Anis Maoudj.