samedi , 14 décembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>La présidentielle, le dialogue et la lutte contre la corruption </span>:<br><span style='color:red;'>Gaid Salah souligne les priorités de l’heure</span>
© Photo fournie par l'Armée

La présidentielle, le dialogue et la lutte contre la corruption :
Gaid Salah souligne les priorités de l’heure

Le dialogue ne saura sortir des objectifs qui lui ont été assignés par l’ensemble de la communauté nationale, en ce sens que le nécessaire retour à la légalité constitutionnelle fait consensus au sein de très larges couches de la société.

La présidentielle, le dialogue national inclusif et la lutte contre la corruption, ont été les sujets abordés, ce jeudi à Blida, par le chef d’état-major, Ahmed Gaïd Salah. Toutes ces questions qui font, faut-il le souligner, l’actualité dans le pays depuis plusieurs mois, reposent principalement du point de vue de l’armée et sur la conviction de son état-major en rapport avec les «positions immuables de l’ANP quant à son attachement au cadre constitutionnel pour résoudre les problématiques de la phase actuelle, en tant que garantie essentielle pour sauvegarder l’Etat et ses institutions, et la nécessité d’adopter la voie du dialogue sérieux à même de présenter des solutions adéquates et créer des conditions favorables à des élections présidentielles, qui seront organisées dans les plus brefs délais», insiste le premier responsable de l’Institution militaire.
Partant, cette conviction que l’ANP assume pleinement, le chef d’état-major a souligné dans son discours le fait que l’Algérie n’était pas «un jouet entre les mains des aventuriers». Et nous nous attelons, au sein de l’ANP, en permanence et avec une grande vigilance, à la défendre et la préserver et resterons aux aguets face à quiconque qui tenterait de porter atteinte à sa stabilité, sa sécurité, sa réputation et sa renommée». Cette posture patriotique que l’armée partage avec l’écrasante majorité du peuple, est explicitée par Ahmed Gaïd Salah. «Nous avons souligné, depuis le début de la crise, la nécessité d’adopter la voie du dialogue, qui constitue la meilleure issue pour converger les points de vue et mener le pays vers un havre de paix, pourvu que ce dialogue soit mené dans un climat empreint de bonne intention, de sincérité et d’honnêteté, conduit par des personnalités nationales sincères, crédibles et compétentes, qui croient réellement en le dialogue et œuvrent à le faire réussir, n’attendant aucune récompense ou remerciement, mettant en avant l’intérêt suprême de la patrie et se démarquant des préalables qui entravent le processus de dialogue, car, nous avons foi dans le dialogue sérieux aux objectifs bien définis, nous le saluons et le soutenons», a rappelé le général de corps d’armée.
Mais le dialogue ne saura sortir des objectifs qui lui ont été assignés par l’ensemble de la communauté nationale, en ce sens que le nécessaire retour à la légalité constitutionnelle fait consensus au sein de très larges couches de la société. Aussi, le chef d’état-major qui a mis en exergue les tentatives de parasitage du champ politique national, à travers de slogans et des revendications insensés, appelle dans son discours «les différents médias nationaux à ne pas succomber aux tromperies des ennemis de la Nation, mais de contribuer de manière constructive, efficace et positive dans ce noble processus national décisif pour la vie de la Nation et de ne pas céder aux desseins douteux». Ce sont, insiste Ahmed Gaïd Salah, les milieux imbriqués dans la corruption qui sont derrière les opérations de brouillage du discours patriotique et orientant l’opinion nationale sur des aspects secondaires de la crise institutionnelle que traverse le pays.
De fait, le chef d’état-major a rappelé avec une grande énergie que «l’ANP, et partant de ses missions constitutionnelles, est engagée à accompagner, soutenir et encourager la justice, en lui fournissant toutes les garanties et l’assister pour s’acquitter de ses missions dans les meilleures conditions, loin de toute forme de pression, et rouvrir tous les dossiers lourds, y compris ceux qui étaient délibérément jetés aux oubliettes au fond des tiroirs».
Partant de cette posture qui définit clairement les priorités et les missions que se donne l’institution militaire, le chef d’état-major a indiqué: «Concernant la justice, gérée par des hommes loyaux, nous nous sommes engagés dans l’ANP, partant de nos missions constitutionnelles et nos prérogatives, à l’accompagner, la soutenir et l’encourager, ainsi qu’à lui fournir toutes les garanties et l’assister pour s’acquitter de ses missions dans les meilleures conditions, loin de toute forme de pression et rouvrir tous les dossiers lourds, y compris ceux qui étaient délibérément jetés aux oubliettes au fond des tiroirs».
Il a précisé qu’il s’agit «des dossiers ayant trait à des crimes et de graves dérives commis par la bande contre le peuple, son argent et ses richesses, des crimes abjects dont les auteurs méritent la sanction équitable, conformément à la loi qui doit être appliquée scrupuleusement à la lettre dans de telles affaires sensibles».
Il a affirmé, à ce propos, que «chacun sache que lorsque nous évoquons ces affaires, nous en parlons sur la base d’informations et de données fiables. Chaque mot que nous prononçons n’émane en fait que de vérités concrètes et avérées».
En guise de conclusion, Ahmed Gaïd Salah a tenu à préciser que «les éléments de l’ANP restent toujours prêts à se sacrifier afin de consolider la sécurité du pays et sécuriser son peuple pour lui permettre de vivre dans la quiétude et la stabilité, en ayant foi dans la sacralité du devoir national qu’ils accomplissent, prenant exemple sur leurs vaillants ancêtres qui ont sacrifié leurs vies pour l’Algérie et avaient foi au sacrifice pour Allah et la patrie, se donnant en offrande sur l’autel de la liberté et l’indépendance, ayant la victoire ou le martyr comme slogan». Le serment fait au peuple et à la patrie est au cœur de toutes les actions de l’ANP qui, aujourd’hui «suit les pas des héros de l’Armée de libération nationale, se considérant prête et disposée à parachever le message de ses ancêtres, en restant fidèle à l’intérêt national suprême et le gardien de cette terre sacrée» a-t-il indiqué.
De fait, l’ANP «continuera à agir et persévérer au service de son pays et de son peuple, contribuant de toute sa force à consolider la capacité de l’Algérie à relever ses défis sur tous les plans et dans tous les domaines et lui épargner définitivement tous les périls, les menaces et les spectres de l’hostilité et de l’ingérence, et ce, en veillant à assainir ses rangs de tous les inféodés et les agents du colonialisme, de façon à préserver éternellement notre pays de tous les dangers des interventions, des machinations et du complot et le mener définitivement vers un havre de Paix», a assuré le premier responsable de l’institution militaire.
Nadera Belkacemi