mardi , 2 juin 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Le Président de la République réunit le Comité scientifique anti-Covid-19</span>:<br><span style='color:red;'>Généralisation du port du masque et élargissement des dépistages </span>

Le Président de la République réunit le Comité scientifique anti-Covid-19:
Généralisation du port du masque et élargissement des dépistages 

Les scientifiques estiment qu’un usage généralisé des masques dans l’espace public «est tout aussi efficace que le confinement sanitaire». La proposition des scientifiques est «de rendre son port obligatoire pour tous».

Le confinement total et général pour les jours de l’Aïd n’ayant pas été retenu, le comité scientifique reçu, avant-hier dans l’après midi par le président de la République a, tout de même, eu l’opportunité d’exprimer les points de ses membres concernant la lutte contre la propagation du Covid-19. C’est également l’occasion de dresser une sorte de bilan d’étape de l’action menée sur le terrain, évaluer les résultats et tracer des perspectives futures. On retiendra prioritairement de cette rencontre, l’importance qu’accorde le chef de l’Etat à l’avis des scientifiques sur la question de la lutte contre la pandémie. A ce propos, justement, même si l’option de « fermer le pays » durant deux jours au moins n’a pas été retenue, Abdelmadjid Tebboune a instruit le Premier ministre de l’examen de mesures complémentaires au confinement sanitaire, à l’occasion de l’Aid El Fitr.
Le communiqué de la Présidence de la République qui a fait état de cette réunion a souligné que le Président de la République «a écouté les membres du Comité dans leurs avis sur les efforts consentis pour lutter contre la propagation de coronavirus et sur les voies et moyens de leur renforcement jusqu’à l’éradication définitive de cette pandémie». Beaucoup d’observateurs mettent le succès de la gestion du Covid-19 sur le compte de «l’oreille attentive» qu’accorde le chef de l’Etat au comité scientifique.
Il reste que certaines dispositions trop radicales peuvent avoir leur utilité sur le plan sanitaire, mais contredisent néanmoins des principes et risquent de causer plus de problèmes qu’elles n’en résolvent. Mais dans le flot du débat, une question a fait l’unanimité et qui concerne le port du masque.
Les scientifiques estiment qu’un usage généralisé des masques dans l’espace public «est tout aussi efficace que le confinement sanitaire». La proposition des scientifiques est «de rendre son port obligatoire pour tous». Cette conclusion, pour assez spectaculaire, n’est pas la seule résolution de la réunion.
En effet, en plus de l’instruction donnée au Premier ministre sur l’examen des mesures complémentaires au confinement sanitaire, à l’occasion de l’Aid El Fitr, tant en ce qui concerne la durée horaire du confinement que la garantie des masques, les déplacements entre wilayas et la visite des cimetières, le Président Tebboune a ordonné l’élargissement des enquêtes épidémiologiques dans toutes les wilayas.
L’objectif de l’opération est de circonscrire les foyers, et partant stopper l’épidémie à temps. Une instruction capitale, mais largement dans les cordes de l’Algérie, puisque deux entreprises locales privées ont déjà entamé la production de tests.
On retiendra enfin, le « coup de chapeau » du Président de la République à tous les fonctionnaires qui ont combattu avec courage la pandémie du Covid-19. Tebboue a, à ce propos, «salué l’expérience pionnière du Comité scientifique et adressé ses remerciements à ses membres, et à travers eux aux personnels de la Santé, tous corps confondus, pour leur abnégation et leurs efforts en vue de juguler la pandémie et épargner au pays ses complications», rapporte le communiqué de la Présidence de la République.
Yahia Bourit