mercredi , 21 novembre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Pour poursuivre sa mission à la tête du pays</span>:<br><span style='color:red;'>Haddad réitère son appel au président Abdelaziz Bouteflika</span>
© D.R

Pour poursuivre sa mission à la tête du pays:
Haddad réitère son appel au président Abdelaziz Bouteflika

Le Forum des chefs d’entreprises (FCE) a une nouvelle fois réitéré son appel au président Abdelaziz Bouteflika, de continuer sa mission à la tête du pays.

En marge du lancement de la quatrième édition de l’opération de solidarité du Forum «un cartable pour l’avenir», organisée hier à Alger, l’association présidée par Ali Haddad, a appelé le chef de l’Etat de se porter candidat à la prochaine élection présidentielle.
Ayant pris la parole au cours de ce rendez-vous de solidarité, le patron du FCE Ali Haddad, affirme avoir la conviction d’un meilleur avenir pour le pays sous le commandement du président Abdelaziz Bouteflika.
«Notre appel résulte de notre conviction inébranlable en un avenir prospère pour notre pays sous la conduite de son excellence Monsieur le président de la République Abdelaziz Bouteflika» a-t-il souligné Ali Haddad. «Nous sommes dans un pays qui se distingue par le dynamisme de sa société civile avec un pluralisme politique singulier, une presse audacieuse et un mouvement associatif très actif. Chacun défend ses convictions selon ce que lui dicte sa conscience et dans le respect des opinions d’autrui» a affirmé le chef du FCE. Et d’ajouter «Pour ma part, j’estime en mon âme et conscience que Son Excellence Monsieur le Président de la République Abdelaziz Bouteflika a le très grand mérite d’avoir remis l’Algérie sur la voie du développement alors que durant la période sanglante des années 1990, les caisses de l’Etat étaient vides et le pays vivait l’isolement sur le plan international».
«Vous conviendrez que gouverner dans de telles conditions n’est pas un exercice aisé. L’homme d’État au parcours exceptionnel qu’est le président Abdelaziz Bouteflika, a pris ses responsabilités et s’est engagé dans l’œuvre de redressement du pays» a indiqué Ali Haddad. Pour le patron des patrons, «la première grande réalisation du Président de la République et non des moindres, c’est d’avoir réussi grâce à des décisions clairvoyantes, à rétablir la stabilité et la sécurité dans le pays».
Dans le même cadre, l’intervenant a affirmé que «le Président appuyait et prolongeait l’action menée par notre valeureuse Armée Nationale Populaire et les différents services de sécurité sur le terrain par la démarche politique et sociale clairvoyante».
Transformer le FCE en syndicat ne rencontre aucun obstacle
Dans un autre cadre, le président du FCE est revenu sur ce qui a été rapporté par la presse quant au supposé refus de l’administration de transformer le FCE en syndicat.
Ali Haddad a affirmé que le dossier déposé, juin dernier par le FCE au niveau du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, dans le but de transformer le forum en syndicat, n’a pas été rejeté et ne rencontre aucun obstacle.
Il a indiqué que «Le forum est soucieux d’agir conformément aux lois et règlements de l’Etat algérien». L’intervenant a fait savoir que le FCE avait déposé au niveau du ministère du Travail, un dossier complet le 14 juin passé, pour transformer le forum en syndicat. Ce dossier «n’a pas été refusé et ne rencontre aucun obstacle, car, ce type d’agrément implique la prise de procédures qui nécessitent du temps» a-t-il dit.
Il a précisé que le Forum a appelé le président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, à se présenter pour un nouveau mandat présidentiel et il va le soutenir dans cette démarche, vu les acquis réalisés par l’Algérie dans tous les domaines, sous sa direction». Le responsable du FCE a réitéré «l’adhésion du Forum à l’appel lancé par le président de la République» à l’occasion de la journée nationale du Moudjahid (20 août), pour l’édification d’un front populaire solide afin de garantir la stabilité.
Il a fait savoir enfin avoir «évoqué cette question avec le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbes, et devra le rencontrer ainsi qu’un nombre de partis politiques prochainement», soulignant que le FCE «soutient toute personne aspirant à l’édification de l’Algérie».
Alger: Samir Hamiche