lundi , 17 décembre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Santé </span>:<br><span style='color:red;'>Hasbellaoui rejette la demande d’annulation du service civil</span>

Santé :
Hasbellaoui rejette la demande d’annulation du service civil

Le ministre de la Santé Mokhtar Hasbellaoui, a réuni hier, les cadres et les directeurs des wilayas de son secteur. Ainsi, le ministre a tenu à clarifier les choses en responsabilisant les cadres de son secteur concernant les lacunes que connaît le service de la Santé.

S’exprimant sur la situation des médecins résidents qui sont en grève depuis plusieurs semaines, Hasbellaoui a rejeté la demande d’annulation de service civil pour ces médecins, le considérant comme un service qui garantit le droit d’accès à la santé pour tous les citoyens. Toutefois, le ministre a donné des instructions fermes aux directeurs de la Santé des Wilayas et aux directeurs des hôpitaux pour «mettre en place les plateaux techniques permettant aux médecins résidents d’exercer dans les meilleures conditions».
Tout en demandant aux DDS de faire remonter l’information au niveau du ministère, le Pr Hasbellaoui, juge incompréhensible que le secteur de la Santé soit géré avec «une mentalité obsolète.» «Le secteur de la Santé ne doit pas être livré à une gestion irresponsable” a-t-il martelé.
Le ministre qui a fixé plusieurs objectifs pour cette nouvelle année, a tenu à porter sur le dos des responsables de son secteur la tâche d’atteindre les objectifs, «je ne veux pas que les citoyens se plaignent de la qualité de service en 2018» a-t-il exhorté les dirigeants présents dans la salle, au niveau du ministère. Les médecins résidents maintiennent leur grève illimitée et le boycott du DEMS, mais ils renoncent à tenir un sit-in national la semaine prochaine, selon un communiqué de leur collectif Camra, publié le vendredi 12 janvier.
«La grève illimitée et le boycott du DEMS (Diplôme d’études médicales spécialisées), sont maintenus, mais pas de sit-in national la semaine prochaine», indique le collectif, qui annonce «une campagne de sensibilisation des citoyens» à leur cause, avec plusieurs œuvres locales d’intérêt public (don de sang, volontariat, visite de malades et de nécessiteux).
Le collectif Camra précise que ses membres ont rencontré hier (jeudi 11 janvier), le président de l’APN et des sénateurs et confirme une réunion avec le ministre de la Santé samedi. Selon le collectif des médecins résidents, le président de l’APN Said Bouhadja, a promis d’«intervenir» pour «l’ouverture et la modification du statut général du résident et auprès du ministère de la Défense nationale pour le service militaire».
Alger: Samir Hamiche