mercredi , 28 juin 2017
<span style='text-decoration: underline;'>Après le bras de fer ETO-transporteurs privés</span>:<br><span style='color:red;'>La Direction des transports serre les vis</span>
© Ouest Tribune

Après le bras de fer ETO-transporteurs privés:
La Direction des transports serre les vis

La direction des transports renforce le contrôle sur les transporteurs privés et tente de réorganiser, vaille que vaille, le secteur qui a, longtemps, activé dans l’anarchie totale. Les usagers, que ce soient les piétons ou les automobilistes, se sont toujours insurgés contre les comportements des transporteurs privés qui font, souvent, la loi dans les artères de la ville. Les lignes 16, 52, 53 et 69 nouvellement créées, ne les arrangent, évidemment pas, surtout avec des bus, pratiquement neufs qui font «la joie» des citoyens. Certains dénoncent le fait qu’ils appartiennent à Tahkout, alors que la Direction des transports assure qu’il s’agit d’une passation de marché tout à fait régulière. Le problème ne se pose en ces termes du moment qu’il y a une amélioration dans la prestation du service et une organisation profitable à toute la ville mais réside dans le laxisme qui a fait qu’une «mafia» a, longtemps, remplacé l’administration et imposé sa vision des choses rendant presque impossible un changement vers le meilleur allant jusqu’à faire revoir des décisions prises comme l’annulation du renforcement de la ligne de la Corniche au grand dam des usagers. La Direction des transports parviendra-t-elle à imposer les lois de la République ?