lundi , 17 décembre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Elections du Comité exécutif de la CAF</span>:<br><span style='color:red;'>La FAF introduira un recours après le rejet du dossier d’Ould Zmirli</span>
© D.R

Elections du Comité exécutif de la CAF:
La FAF introduira un recours après le rejet du dossier d’Ould Zmirli

La Fédération algérienne de football (FAF) a décidé d’introduire un recours auprès de la Confédération africaine de football (CAF) après le rejet de la candidature de Bachir Ould Zmirli pour les élections des quatre postes vacants au Comité exécutif de la CAF, prévues le 2 février à Casablanca, a indiqué l’instance fédérale jeudi soir sur son site web.

Le Comité exécutif de la CAF a rejeté le dossier de candidature de Bachir Ould Zmirli, vice-président de la FAF et candidat de l’Algérie au poste de membre du Comité exécutif de la CAF, au motif qu’il aurait été déposé hors délais. La FAF a décidé d’introduire un recours auprès de la CAF.
Elle est déterminée à explorer toutes les voies réglementaires pour faire valoir ses droits’’, a écrit la FAF.
La candidature d’Ould Zmirli avait été invalidée mercredi soir pour avoir été «expédiée en dehors des délais réglementaires».
«Une seule candidature a été invalidée par le Comité exécutif de la CAF réuni mercredi à Casablanca (Maroc), pour avoir été expédiée en dehors des délais réglementaires, c’est celle de Bachir Ould Zmirli (Algérie)», avait informé la CAF sur son site officiel.
Suite à cette décision, l’autre candidat en lice pour la Zone Nord, le Libyen Jamal El Jaafri, est assuré de siéger au sein du Comité exécutif de l’instance africaine.
L’Algérie avait perdu son siège au Comité exécutif de la Confédération africaine de football occupé par l’ancien président de la FAF Mohamed Raouraoua à l’occasion des élections organisées lors de l’assemblée générale de la CAF le 16 mars 2017 à Addis Abeba (Ethiopie).