jeudi , 16 août 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Pour le bien être des citoyens</span>:<br><span style='color:red;'>La Gendarmerie nationale met en place un dispositif «Spécial Ramadhan»</span>
© APS

Pour le bien être des citoyens:
La Gendarmerie nationale met en place un dispositif «Spécial Ramadhan»

En prévision du mois de Ramadhan, le Commandement de la gendarmerie nationale se prépare pour la mise en place d’un plan sécuritaire spécial visant à assurer la sécurité des biens et des personnes.

Ainsi, le CGN indique dans un communiqué, que les mesures de sécurité seront renforcées au cours de ce mois de Ramadhan par la mise en place de dispositifs sécuritaires «supplémentaires», fixes et mobiles, dont des brigades territoriales, des brigades de sécurité routière et des sections de sécurité et d’intervention (SSI) afin de «garantir» un climat de «quiétude» durant cette période, connue par la forte affluence qu’attirent certains endroits. On citera à ce propos, les mosquées, les marchés, les gares routières et ferroviaires ou encore les lieux de plaisance durant les soirées ramadhanesques, ce qui englobe de facto de revoir l’organisation et la gestion du trafic routier.
«Le contrôle du réseau routier sera lui aussi renforcé afin de garantir la fluidité du trafic routier à travers une présence accrue et permanente des gendarmes sur le terrain et la surveillance rigoureuse des véhicules et des personnes suspectes» explique la GN qui précise que ce plan sécuritaire spécial Ramadhan, alterne entre les mesures à caractère «préventif» et celles qui sont «coercitives» et «répressives», de «jour comme de nuit», sans omettre «l’intensification» de l’action de proximité en direction du citoyen. Le plan vise donc à «assurer» la protection des personnes et des biens ainsi que l’environnement du citoyen.
La santé publique n’est pas occultée dans la mesure où des unités territoriales de la gendarmerie nationale implantées, procèderont au niveau de leurs territoires, de compétences au «suivi» et au «contrôle» des produits de large consommation, dans les marchés et les magasins commerciaux pour transmettre ensuite des rapports «immédiats» pour signaler d’éventuelles «violations» de la loi (hausse des prix, produits périmés,…) afin qu’elles prennent les mesures juridiques qui «s’imposent».
Par ailleurs, la GN fera appel au cours de ce mois sacré, à son unité aérienne qui aura à effectuer plusieurs vols via ses hélicoptères dans le but de soutenir les unités terrestres et contribuer par la même, dans la mission du contrôle, notamment la régulation du trafic routier pour une «meilleure» gestion. A la fin, notre source rappelle l’existence du numéro vert de la gendarmerie nationale, le 10-55, qui demeure au service des citoyens 24H/24H durant tous les jours de la semaine pour toute demande de secours ou d’intervention ainsi que le site électronique des pré-plaintes https://ppgn.mdn.dz.
Alger: Noreddine Oumessaoud