dimanche , 16 juin 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Université Mohamed Boudiaf-USTO </span>:<br><span style='color:red;'>La grève des étudiants reconduite</span>

Université Mohamed Boudiaf-USTO :
La grève des étudiants reconduite

Déjà, dans une grève depuis une semaine, les étudiants de l’université des sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf (USTO), ont reconduit la grève pour une autre semaine, a-t-on constaté hier sur place.

En effet, les amphithéâtres et les salles de TD étaient vides. Dans ce cadre, les étudiants ont tenu des assemblées dans chaque faculté pour voter sur le sort de la grève, «nous avons décidé de poursuivre la grève».
«Les étudiants ont voté démocratiquement, nous dira un étudiant». L’université était ouverte et l’accès était libre, les étudiants sont restés à l’intérieur de l’université. «Le rôle des étudiants est très important, parce que nous représentons la base, nous représentons l’avenir. Nous sommes, vraiment, la génération qui doit mettre en place un changement, parce que si on ne bouge pas, personne ne va bouger à notre place. Cette grève c’est pour montrer que nous sommes unis, nous somme tous là pour le mouvement populaire. Nous voulons changer l’Algérie», témoigne une étudiante. La grève n’a pas empêché les étudiants de faire des activités notamment des rencontres-débat et des ateliers qui ont abordé les questions du Hirak et l’avenir du pays. Les grévistes ont affirmé que cette grève est venue comme un signe de solidarité avec le Hirak du peuple qui appelle au départ de toutes les figures du système actuel.
Les étudiants ont affirmé leur détermination à poursuivre le boycott des cours à l’université jusqu’à satisfaction des revendications du mouvement de contestation populaire, en guise de soutien à ce mouvement, étant «une partie indissociable du peuple», ont-ils dit.
Fethi Mohamed