lundi , 16 décembre 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Salon international de la pêche et de l’aquaculture</span>:<br><span style='color:red;'>La huitième édition inaugurée</span>
© OT / Adda

Salon international de la pêche et de l’aquaculture:
La huitième édition inaugurée

Le Salon international de la pêche et de l’aquaculture dans sa huitième édition, s’est ouvert hier au Centre des conventions d’Oran en présence du ministre de l’agriculture et de la pêche en compagnie du wali d’Oran.

Une vingtaine de sociétés étrangères de pays comme, la Grèce et la Turquie participent à cet évènement qui durera du 6 au 9 de ce mois. Cette édition se caractérise par la présence de l’Egypte en tant qu’invité d’honneur. L’Egypte est considérée comme leader en matière de production aquacole et d’élevage de poissons en eau douce dont le tilapia du Nil avec une production d’un million de tonnes par an. Une convention  de coopération a, d’ailleurs, été conclue et signée entre les deux pays pour la création d’une ferme aquacole mixte comme première expérience. Il est prévu dans la journée de jeudi, une réunion du comité de l’économie bleue ainsi qu’un forum sur l’expérience du pays du Nil dans la filière.
Organisé par la Chambre algérienne de la pêche et de l’aquaculture et en partenariat avec le Centre des Conventions «Mohamed Ben Ahmed» d’Oran, le Salon International de la Pêche et de l’Aquaculture, organisé depuis 2003, est un évènement économique incontournable du Secteur de la Pêche et de l’Aquaculture au niveau national et international. Il permet l’émergence d’une véritable dynamique de l’investissement productif dans les filières de la pêche et de l’aquaculture à travers la participation de l’ensemble des partenaires du secteur: professionnels, investisseurs, scientifiques, organismes de financement et d’assurances, établissements de formation et de recherche, ainsi que les organisations et organismes nationaux et internationaux partenaires, dans le but de coordonner leurs efforts pour le développement durable des activités de la pêche et de l’aquaculture. Les précédentes éditions du SIPA ont connu une participation massive d’exposants et de visiteurs à l’instar de l’édition précédente organisée en 2017 qui a enregistré la participation de près de 200 exposants de 21 pays, ainsi qu’une participation record de plus de 20.000 visiteurs.
En raison de son importance dans l’économie nationale ainsi que ses interactions avec les secteurs liés à la mer tels que les transports, l’industrie, le tourisme, les ressources en eau, l’environnement, la recherche scientifique …et à ce titre, l’édition de cette année s’est ouverte à l’ensemble de ces secteurs. Ainsi, la 8ème édition du Salon International de la Pêche et de l’Aquaculture a notamment pour objectifs de: Mettre en évidence les capacités du secteur de la pêche et de l’aquaculture et de valoriser les acquis et accéder aux technologies de pointe dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture; Encourager la coopération et les partenariats pour diversifier les activités de pêche et d’aquaculture; Promotion du concept de l’économie bleue et de son rôle dans l’économie nationale; Renforcer le travail consultatif et participatif entre les différents acteurs afin de préserver et de protéger. A cet effet, le SIPA 2019 représente un espace privilégié pour les professionnels et les opérateurs économiques qui souhaitent développer des projets, saisir des opportunités d’investissement et prendre connaissance des techniques et des nouvelles technologies pour développer leur activité.
Le ministre arrivé à Oran mardi soir, se déplacera aux infrastructures sportives en compagnie du ministre de la jeunesse et des sports pour le lancement d’une grande opération de reboisement se concentrant essentiellement dans les alentours du nouveau stade olympique comme il aura à inaugurer le nouveau siège de la coopérative des légumes secs (CCLS) située à Oued Tlélat.
Hakim Ghali