samedi , 4 avril 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Ils sont 91 syndicats agréés</span>:<br><span style='color:red;'>La majorité enregistrée dans les administrations publiques</span>

Ils sont 91 syndicats agréés:
La majorité enregistrée dans les administrations publiques

Par rapport au secteur privé, le public détient la grosse part concernant le nombre global des organisations syndicales légales qui exercent en Algérie, et la plupart de ces syndicats de travailleurs sont enregistrés dans les administrations publiques.

Il en ressort des statistiques publiées, hier, par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale que la plupart des organisations syndicales en Algérie représentent des secteurs d’activités du domaine appartenant au public.
Ainsi, ces organisations réparties sur diverses administrations publiques et d’autres secteurs économiques représentent 69% du taux global du nombre de syndicats existants en Algérie.
En effet, le nombre de ces organisations enregistrées auprès du ministère du Travail, selon les chiffres fournis par le directeur des relations du travail au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Rabah Mekhazni, sont de l’ordre de 91.
«Le nombre des syndicats de travailleurs enregistrés s’élève à 91, dont 63 sont implantés dans les institutions et administrations publiques, soit un taux de 69% », détaille le responsable dans une déclaration à l’agence APS. Il a précisé que les 28 autres organisations syndicales sont concentrées dans le secteur économique, soit 31%.
Détaillant par secteur ce que ces organisations représentent, M. Mekhazni a affirmé que « les 63 organisations syndicales de travailleurs implantées au niveau des institutions et administrations publiques sont réparties sur plusieurs secteurs, notamment l’Education nationale (25), la santé (19), la justice (4), l’enseignement supérieur (3), l’intérieur (3), alors que les secteurs des finances et de la formation professionnelle englobent chacun deux (2) syndicats ».
Le représentant du ministère du Travail a donné un chiffre total du nombre d’organisations syndicales enregistrées auprès de son département. Il s’agit en tout de 138 dont 48 sont actuellement inactives.
«Le nombre d’organisations syndicales enregistrées, conformément aux dispositions de la loi 90-14 du 2 juin 1990 sur les modalités d’exercice du droit syndical, s’élève à ce jour, à 138 syndicats, dont 91 organisations syndicales de travailleurs et 47 organisations syndicales d’employeurs », a-t-il fait savoir.
« Sur les 138 organisations syndicales, 48 d’entre elles, soit 34%, sont «inactives», car n’ayant pas exercé ou renouvelé leur instance de direction », a indiqué le responsable.
Détaillant, dans ce sillage, la nature de ces organisations syndicales, M. Mekhazni a fait savoir que les syndicats d’employeurs sont enregistrés dans plusieurs secteurs d’activité, citant plus particulièrement le BTPH, les services, l’industrie, les transports, la culture, la santé et le tourisme.
Enfin, M. Mekhazni a listé le nombre d’actions de protestation organisées en Algérie durant l’année passée et leur impact en termes de productivité et de temps perdu.
«Durant l’année 2019, le monde du travail en Algérie a été marqué par «quelques perturbations», ajoutant que «466 mouvements de grève ont été recensés dans plusieurs secteurs et ont concerné 314.597 fonctionnaires sur un effectif global de 717.408, soit un taux de 44% et une perte de 626.586 journées de travail perdues », a conclu M. Mekhazni.
Samir Hamiche