samedi , 23 septembre 2017
<span style='text-decoration: underline;'>Mostaganem</span>:<br><span style='color:red;'>La ministre de la solidarité préside une journée d’étude sur l’enfant</span>
© D.R

Mostaganem:
La ministre de la solidarité préside une journée d’étude sur l’enfant

Pour célébrer la journée de l’enfant qui coïncide avec le quinze juillet, le premier ministre a choisi Mostaganem pour marquer l’événement.

Ainsi, une journée d’étude sur l’enfant organisée par l’organe de protection de l’enfant auprès du Premier ministre et le wali de Mostaganem, a eu lieu hier à la salle de conférences, sous la présidence de la ministre de la solidarité, de la famille et de la condition de la femme, Ghani Eddahlia. La déléguée Chorfi Mériem, chargée dudit organe, le wali, le P/APW, des représentants des ministères de la justice de la formation professionnelle, de la Jeunesse et des Sports, le représentant de l’UNIGEF à Alger, que ceux d’autres liés à la Défense et aux droits de l’enfant ainsi que des directeurs de l’exécutif. Des députés et sénateurs, des enfants, ont pris part à la manifestation. Le wali, la ministre, les représentants de l’Unicef, des ministères et la déléguée dudit organe, ont pris tour à tour la parole pour évoquer le processus de promotion, de défense et de sauvegarde de l’enfant, homme demain.
Le code de l’enfant de juillet 2015, qui renforce tout ce qui sert à protéger le futur homme de demain et son épanouissement par une éducation saine développée, a été abordé par les intervenants. Les conventions internationales concernant l’enfant et soignées par l’Algérie, leur respect, ont été aussi évoquées. Aussi, en présence de la ministre, du wali, du P/APW, d’élus et desdites personnalités, des enfants (filles et garçons), ont magnifiquement joué le rôle du président de l’assemblée populaire de wilaya et des membres lors d’une session simulée. Des questions liées à l’enlèvement des enfants, de la sécurité dans les établissements et à l’extérieur des écoles, les caméras de surveillance, le manque de transports scolaires, les ateliers de proximité des établissements scolaires provoquant la nuisance sonore. Certains décès en question ont fait l’objet de réponse par la jeune (enfant) président de l’APW. Cependant, à la demande de la fille présidente, le wali, le P/APW et la ministre ont répondu aux questions de nuisance sonore, transports et de caméras de surveillance, sont avancées; qu’elles sont prises en considérations et qu’il y a de la volonté même politique pour y remédier. Ensuite, le wali a offert des cadeaux à des garçons et des filles, champions d’Algérie dans plusieurs disciplines sportives et à des enfants lauréats aux examens de fin d’année. Aussi, le moudjahid Si Benkadour Mohamed qui a plus de cinquante ans, apprenait aux enfants le Coran, et Maza Belkacem entraîneur et formateur en sport, ont été gratifiés d’une attention d’honneur.

Charef.N