jeudi , 18 janvier 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Oran | D’une capacité de 6.000 fidèles</span>:<br><span style='color:red;'>La nouvelle mosquée d’El Barki réceptionnée dans les jours à venir</span>
© OT / Adda

Oran | D’une capacité de 6.000 fidèles:
La nouvelle mosquée d’El Barki réceptionnée dans les jours à venir

La nouvelle mosquée du quartier de Hai Fellaoucen (ex-Barki), sera réceptionnée dans les jours à venir a-t-on appris jeudi dernier du directeur des Affaires religieuses et des wakfs de la wilaya, Messaoud Amrouche.

Cette mosquée d’une capacité de 6.000 fidèles, est une contribution de groupe de sidérurgie turque «Tosyali» qui s’est chargé de la réalisation de cette mosquée à l’entrée sud de la wilaya sur la route menant à l’aéroport international Ahmed Ben Bella. D’une belle architecture et d’un design moderne, cette mosquée portera le nom «l’Emir Abdelkader», alors que les dernières retouches sont en cours pour l’aménagement d’un espace vert mitoyen.
Notons, que cette mosquée s’étend sur une assiette de 14 000 m2. Et a nécessité une enveloppe financière de près de 80 milliards de cts. La réalisation de cette structure religieuse, figure dans le plan d’aménagement de l’entrée sud de la wilaya. Avec plusieurs projets réalisés pour redorer le blason du quartier d’El Barki, près de 900 logements sociaux sont en cours de réalisation sur place, ainsi que diverses structures dont un hôtel et un centre commercial, alors qu’un autre hôtel a été inauguré il y a quelques semaines.
Il est à rappeler, que la nouvelle mosquée est réalisée à côté du mini complexe sportif composé de 6 stades qui a été réalisé il y a deux ans pour une enveloppe financière de 10 milliards de centimes et qui a permis de développer le sport de proximité dans la capitale de l’ouest. La réalisation de cette mosquée, démontre encore une fois qu’il existe des entreprises qui veulent laisser une empreinte positive à Oran. La société turque a pris également en charge la restauration du Palais du Bey et la mosquée du Pacha. Par ailleurs, «Makyol» chargée de la réalisation de la pénétrante du port qui reliera le port à la route du 5ème boulevard périphérique, a construit deux passerelles au centre-ville, l’une emmenant au jardin de sidi M’hamed et une autre à l’entrée du Front de Mer non loin du pont Zabana. Dans le même cadre, des entrepreneurs locaux participent également à cette politique de contribution et d’utilité publique ont pris en charge la réalisation d’écoles coraniques. Une société de promotion immobilière installée à Fernanville, avait dans le passé, financé la réalisation d’une école primaire sur place et se charge actuellement de la réalisation de deux mosquées, la première au nouveau pôle urbain de Belgaid baptisé «Machallah» et l’autre dans les hauteurs du mont Mourdjadjo non loin de Santa Cruz qui portera le nom de «Tolba».

Fethi Mohamed