dimanche , 31 mai 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Contrefaçons de produits parapharmaceutiques</span>:<br><span style='color:red;'>La police saisit 2021 flacons de gel hydro alcoolique contrefait</span>

Contrefaçons de produits parapharmaceutiques:
La police saisit 2021 flacons de gel hydro alcoolique contrefait

Les éléments de la sûreté de wilaya ont réussi à mettre hors d’état de nuire un escroc qui mettait de par ses agissements, la santé des citoyens en danger. Ce dernier âgé de 41 a été arrêté par les éléments de la première sûreté urbaine alors qu’il préparait des produits de parapharmaceutique utilisés pour la désinfection contre la maladie du coronavirus.

Le mis en cause agissait sans aucun document ou facture, l’autorisant à fabriquer du gel hydro alcoolique. L’opération menée par les services de la police a permis de saisir 2021 flacons de ce gel contrefait. Selon les faits tels que rapportés par ces services sécuritaires, l’opération a eu lieu après que ces mêmes éléments repéreront un véhicule de marque Renault Clio suspect, et à bord duquel, se trouvait ce mis en cause, au niveau de la ville nouvelle. La fouille de son véhicule permettra de saisir 155 boites de gel à coiffer dont une parie était périmée. De même qu’a été saisi, 325 flacons de gel désinfectant pour les mains, l’analyse de ce gel hydro alcoolique déterminera qu’il est contrefait. Sachant qu’il a été déterminé lors de cette même enquête, que ce prévenu a un atelier clandestin pour la fabrication de ce produit contrefait. Il mélangeait ainsi des produits chimiques n’ayant aucun lien avec ce produit afin de le fabriquer et le mettre en vente. La perquisition au niveau de cet atelier a permis de saisir 1700 flacons de ce gel pour main périmé, 139 bouteilles d’eau de Cologne vides, 23  bouteilles d’eau distillée, 152 boites de gel coiffant, 6 boites de gel coiffant périmé, 36 autres boites de gel coiffant d’un poids de 500g, de la marque « SAMICOS », ainsi que 17 flacons d’eau de Cologne de la marque FA. Suites aux investigations et à l’enquête menée par les services spécialisés, il a été déterminé que ce produit saisi contenait de la matière première interdite et dangereuse pour les personnes. On apprendra que ce dernier sera transféré devant les instances judicaires.

F.Abdelkrim