mardi , 20 août 2019
<span style='text-decoration: underline;'>Coupe d’Algérie </span>:<br><span style='color:red;'>Laâquiba vibre au rythme du 8ème trophée du CRB</span>

Coupe d’Algérie :
Laâquiba vibre au rythme du 8ème trophée du CRB

Le quartier de Laâquiba, fief par excellence du CR Belouizdad, a été pris d’assaut par les supporters des Rouge et Blanc dès le coup de sifflet final de l’arbitre Saïdi pour fêter le 8e trophée du club en Coupe d’Algérie de football, remporté contre la JSM Béjaïa (2-0), samedi au stade Mustapha-Tchaker (Blida).

Habillé aux couleurs du Chabab avant plusieurs jours du match face à la JSMB, le mythique quartier de Belouizdad a «explosé» au premier but de la partie inscrit par Amir Sayoud (76e). La suite de cette 55e finale de Coupe d’Algérie a été très longue pour les fans du CRB avant que Khaled Bousseliou n’aggrave la marque (90e+4) et ne délivre tout le monde. Toutes les scènes de joie auxquelles Belouizdad est habitué après chaque sacre de son équipe favorite se sont emparées de ce quartier, notamment Laâquiba, le coeur de cette commune populaire de la capitale. Etourdissants klaxons, stridents youyous, feux de bengale et vuvuzela étaient au rendez-vous avant même que les joueurs du CRB ne soulèvent le trophée et que les dizaines de milliers de supporters qui n’ont pas eu l’occasion d’encourager les leurs à partir des tribunes, dégustaient à leur manière ces moments historiques dans les différentes artères et rues du fief du club de la capitale.
Alors que la foule grossissait au fur et à mesure que les supporters rentraient du stade, les autres quartiers acquis à la cause belouizdadie comme les Anassers, El-Madania, Sidi M’hamed, Confort, El-Hamma et autres 1er-Mai et Diar El-Mahçoul ont été «envahis» par des scènes de liesse et de joie indescriptibles qui viennent faire oublier aux fans du CRB la difficile saison qu’ils ont vécue en championnat où les coéquipiers du capitaine Nessakh ont longtemps lutté pour leur maintien. «Salka ya lhamra salka» («Tu vas t’en sortir» CRB, ndlr) est le chant qui revient le plus souvent sur les lèvres des fans belouizdadis, eux qui ont cru depuis le début au maintien de leur équipe en Ligue 1 en dépit de sa phase aller calamiteuse en championnat.
A Belouizdad, la nuit ne fait que commencer et promet d’être longue avec l’espoir pour certains de voir les hommes d’Abdelkader Amrani se joindre aux festivités pour célébrer comme il se doit le 8e trophée de Dame-Coupe dans l’histoire du Chabab.