vendredi , 19 avril 2019
<span style='text-decoration: underline;'>CAN-2019 (Gr.C) Sénégal-Aliou Cissé </span>:<br><span style='color:red;'>«L’Algérie est en train de se bonifier avec l’arrivée de Belmadi»</span>

CAN-2019 (Gr.C) Sénégal-Aliou Cissé :
«L’Algérie est en train de se bonifier avec l’arrivée de Belmadi»

Le sélectionneur de l’équipe sénégalaise de football Aliou Cissé a qualifié d’’»équilibré» le groupe C de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019 en Egypte (21 juin – 19 juillet) où figure notamment l’Algérie, tout en relevant l’»histoire de longue date» liant les Verts aux Lions de la Teranga.

J’ai envie de dire que c’est une poule plutôt équilibrée. Comme vous le  savez, en Afrique, il n’y a plus de petite équipe. C’est une longue  histoire entre l’Algérie et le Sénégal. En 2015 (sous Alain Giresse), à  Mongomo, nous étions dans la même poule également (défaite des Lions 2-0).  Au Gabon, en 2017, on a partagé la même poule (match nul 2-2) et cette fois  aussi, en Egypte, nos chemins vont encore se croiser. L’Algérie n’est plus  à présenter. C’est une grosse équipe. Aujourd’hui, ils sont en train de se  bonifier avec l’arrivée Djamel Belmadi que je connais. Donc, ce sera une  belle bataille», a indiqué Cissé dans un entretien accordé au site  d’informations Emedia. Outre le Sénégal et l’Algérie, le groupe C est composé également du Kenya  et de la Tanzanie. Les Sénégalais entameront le tournoi le 23 juin face à  la Tanzanie, avant de défier l’Algérie le 27 juin, puis le Kenya le 1e  juillet. «Le Sénégal et l’Algérie seront les favoris de cette poule, mais il ne  faudra pas sous-estimer le Kenya et la Tanzanie. Elles sont là parce  qu’elles ont bataillé, elles ont trimé. Nous allons vers une compétition  très compliquée, très difficile avec un niveau très élevé. Donc, il ne  faudra sous-estimer aucune équipe. Il faudra se préparer et bien aborder la  compétition», a ajouté Cissé (43 ans), en poste depuis 2015. « Il n’y a pas une petite équipe. On prendra les matchs un par un et nous  allons bien nous préparer. Nous ne sous-estimons personne mais le Sénégal  n’a peur d’aucune équipe aujourd’hui», a-t-il conclu.