lundi , 17 décembre 2018
<span style='text-decoration: underline;'>Secteur des services</span>:<br><span style='color:red;'>L’Algérie importe à hauteur de onze milliards de dollars</span>

Secteur des services:
L’Algérie importe à hauteur de onze milliards de dollars

Le ministre de l’Industrie et des Mines Abdeslam Bouchouareb, a indiqué hier, que l’importation des produits du secteur des services coûte à l’Algérie 11 milliards de dollars.

Alger: Samir Hamiche

Intervenant à l’ouverture officielle de la première édition du Salon international de la mesure, l’instrumentation, l’accréditation et la qualité qui se tient du 11 au 13 avril à la Safex d’Alger, le ministre a affirmé que l’Algérie peut réduire la facture d’importation en procédant à l’amélioration des instruments de mesures en indiquant également que par l’entrée en vigueur des nouvelles dispositions, la facture d’importation va connaître une diminution. Il a tenu à cette occasion, à appeler les professionnels activant dans la métrologie, à se lancer dans les investissements et le partenariat pour mieux développer le secteur. Le ministre a affirmé que l’Etat a consenti de grands efforts pour soutenir tous les investisseurs qui veulent lancer des projets dans les instruments de mesures. Bouchouareb a indiqué par ailleurs, que la loi sur la métrologie sera publiée au Journal officiel dans une semaine, en précisant qu’elle «englobera la métrologie légale, mais aussi la métrologie fondamentale et la métrologie industrielle». Dorénavant, nous n’aurons plus à dépendre de l’apport des organismes étrangers en termes de mesures, la question de souveraineté étant ainsi été réglée». Rappelant le nouveau texte de loi sur la métrologie, adopté en janvier dernier par l’APN, le ministre a indiqué que ce «texte a permis de mettre en place un nouveau système de mesures basé sur des standards internationaux». L’objectif principal de ce texte est de permettre aux produits locaux, d’être aux standards et ainsi répondre à la qualité exigée sur les marchés extérieurs. La nouvelle loi constitue ainsi, un socle pour la mesure et la compétitivité nationale et internationale. En précisant que le nouveau texte de loi sur la métrologie, adopté en janvier dernier par l’APN, le ministre a indiqué que ce «texte a permis de mettre en place un nouveau système de mesures basé sur des standards internationaux». L’objectif principal de ce texte est de permettre aux produits locaux d’être aux standards et ainsi répondre à la qualité exigée sur les marchés extérieurs. La nouvelle loi constitue ainsi, un socle pour la mesure et la compétitivité nationale et internationale. Pour ce qui est du programme du Salon dont plus d’une trentaine d’exposants ont pris part à ce rendez-vous, il y a notamment la programmation d’une série de conférences présentées par des cadres de sociétés, des experts de la métrologie. Il y a également des exposants étrangers qui ont pris part au Salon international de la mesure, l’instrumentation, l’accréditation et la qualité.