vendredi , 19 avril 2019
<span style='text-decoration: underline;'>NAAMA </span>:<br><span style='color:red;'>Lancement de l’aménagement du périmètre protégé de plantation de l’arganier</span>

NAAMA :
Lancement de l’aménagement du périmètre protégé de plantation de l’arganier

Un projet d’aménagement du périmètre protégé  destiné à la plantation de l’arganier a été lancé, au début de ce mois de  février, au niveau de la région de Neggar, relevant de la commune de Tiout  (Sud de Nâama) a-t-on appris auprès de la conservation des forêts.

Cette opération est inscrite dans le cadre de la concrétisation du  programme de la Direction générale des forêts (DGF) visant la plantation de  l’arganier, menacé d’extinction et réunir des conditions adéquates pour sa  croissance dans les steppes de la wilaya de Nâama, a souligné le  conservateur des forêts, Amam Mimoun. Ce projet, initié dans le cadre de l’investissement privé sur une surface  de 150 has, verra la plantation de 270 arbustes d’argan qui produit une  huile utilisée à des fins médicamenteux ou esthétique. La noix de cet arbre  est utilisée comme aliment de bétail. L’arbre contribuera dans la lutte  contre la désertification et l’avancée du sable. La surface, accordée à l’investisseur au titre du contrat de concession,  est actuellement clôturée avec le réaménagement du sol. Les équipements  d’irrigation pour l’exploitation d’un forage, situé dans cette zone  steppique et agropastorale, sont disponibles, a-t-on assuré . Par ailleurs, le même investisseur compte réaliser une pépinière sous  serre de l’arganier comme étape expérimentale, la première du genre au  niveau national en vue de la production de cette espèce que l’on retrouve  dans la wilaya de Tindouf uniquement. Ainsi, Nâama sera la deuxième région où des tests seront effectués pour  développer et élargir des zones de croissance de cet arbre par sa  plantation dans les vastes steppes de la wilaya. Le même investisseur devra  acquérir 5.000 arganiers qui seront irrigués par la technique de goutte à  goutte. Le bureau national des études de développement rural (BNIDER), un  organisme public sous la tutelle du ministère de l’agriculture, du  développement rural et de la pêche, a effectué des études au sud de la  wilaya sur l’adaptation du sol et autres facteurs devant favoriser la  croissance et le développement de l’arganier dans plusieurs périmètres  steppiques de la wilaya. Pour préparer le lancement de plusieurs projets, au titre du programme de  valorisation de l’arganier dans la wilaya de Nâama, une surface de 7.670  has sera réservée pour sa culture, répartie en 9 périmètres qui seront  réhabilités pout relancer ce genre de plantation saharienne adaptée aux  zones semi-arides. Ces périmètres sont localisés à Tiout avec 5 périmètres de 3.670 (Lengar,  Tioutl et Zeboudja), un autre à Theniet Zaboudja de Moghrar (1.000 has),  Douis et Tabasamet, Rayet Lemaaz de Djénine Bourezk avec  3.000 has.